Frank Ocean est né Christopher Breaux le 28 octobre, 1987 à la Nouvelle Orléans. Il est apparu sur la scène musicale en 2012 et tout de suite est devenu une référence. Son style ? Très difficile à définir. On dirait que la diversité c’est son mot d’ordre ! Mais son influence est clairement le R&B, le jazz et le rap.

Juste avant la sortie de son premier et excellent album en 2012 Channel Orange, blondOcean a annoncé sa bisexualité. Il a pris le risque de partager ses sentiments avec son (futur) public en avouant dans son blog que son premier amour avait été un homme. Nous sommes fiers de lui et contents de l’avoir comme porte-parole de notre famille LGBT, mais c’est son talent unique qui vous séduira.

Si vous n’avez pas l’album Channel Orange… courrez l’acheter. C’est un ovni musical. Il est hypnotique et addictif. Un mélange de… je ne sais pas… R&B, jazz, blues, lounge, rap. Ça a été un succès planétaire, avec l’effet d’une catapulte vers la célébrité…avec à la clé une panoplie de prix : Grammy, MTV awards et j’en passe. Il a annoncé tout de suite en 2013 qu’il travaillait sur son deuxième album. On l’a attendu avec impatience jusqu’à…mi-août 2016 ! On n’y croyait plus.

Frank Ocean nous a surpris avec un feu d’artifice inventif. Il n’a pas simplement dévoilé un album en août, il a lancé une orchestration créative

M. Frank Ocean nous a surpris avec un feu d’artifice inventif. Il n’a pas simplement dévoilé un album en août, il a lancé une orchestration créative : une vidéo de 45 minutes avec le titre Endless, un magazine ultra-sophistiqué Boys Don’t Cry, et un album musical, Blond (ou Blonde) avec comme fil conducteur sa musique et son talent.

Dans Endless on regarde Ocean (?) construire un escalier en bois pendant 45 minutes, des sublimes images en noir et blanc dans un atelier avec comme fond musical sa voix hypnotisante. Boys Don’t Cry est sorti aux USA et au Royaume-Uni, mais pas en France. Une publication en édition limitée, apparemment sublime, qui raconte parmi d’autres son obsession pour les voitures et pour certaines marques. Blonde l’album, c’est une collection de chansons qui vont du très beau et doux rap/jazz/R&B au plus excentrique. Une des pistes est simplement l’enregistrement de sa maman le conseillant de ne pas fumer de marijuana ! Parfois, il ose ajouter des filtres sonores pour changer le son de sa voix…très courageux pour un artiste. L’ensemble est assez magique, diffèrent, et très créatif. Il risque de devenir un album culte.

Ah, j’ai oublié… Frank est aussi très beau ! Allez, plongez dans l’océan musical… de Frank.

Endless, Blonde, et Channel Orange sur iTunes