Si vous ne connaissez pas la musique de Joni Mitchell, vous devriez ! Toute collection musicale qui se respecte doit avoir au moins un CD de Joni. Elle n’est ni L, ni G, ni B, ni T… mais elle a contribué avec son style très personnel à la diversité musicale de notre époque.

L’artiste canadienne, qui fêtera a ses 73 ans le 7 novembre, est une génie, devenu icône, avec une carrière musicale qui démarre dans les années 60. Elle vient de souffrir d’une rupture d’anévrisme en mars dernier et pour le moment elle est en convalescence. Ceci explique le titre de mon article !

A la fois poète, musicienne, et artiste peintre, ses chansons sont parfois des chansons de colère mais aussi des chansons mélancoliques et romantiques

La musique de Joni a inspiré énormément d’artistes mais jamais personne ne s’est même approché de son talent. A la fois poète, musicienne, et artiste peintre, ses chansons (pour la plupart écrites par elle-même) sont parfois des chansons de colère contre un système socio/politique qu’elle déplore (revolution songs), mais aussi des chansons mélancoliques et romantiques avec comme sujet souvent les relations et les expériences de vie. Toujours écrite avec un lyrisme inimitable et une justesse des sentiments. Vous n’avez qu’à écouter son tube « Both Sides Now » paru dans son album « Clouds » en 1969, elle avait 26 ans mais on dit qu’elle a écrit la chanson quand elle en avait 22. C’est un hymne aux évolutions de conscience dans une vie. La sobriété, la profondeur et la sensibilité du texte auraient pu vous faire croire qu’il s’agit d’une personne de 70 ans avec un grand vécu qui l’a écrite. Je n’imagine même pas comment quelqu’un de cet âge peut se projeter dans le futur d’une existence intérieure et décrire aussi justement les changements que l’expérience apporte à notre regard de la vie et de l’amour.

Joni Mitchell a une trentaine de disques dans sa poche. Sa musique est un vrai parcours, donc difficile de ne pas vous recommander tous les disques. Mais, je vous conseille au moins d’écouter « Blues » (1971) avec les superbes titres « River » et « A Case of You ». C’est un disque intimiste, avec peu d’instruments et la voix de Joni jeune, aiguë et un style qui deviendra sa signature. Par contraste, écoutez après les albums sortis en 2000 et 2002 « Both Sides Now » and « Travelogue » ou Mitchell reprend 30 ans plus tard les chansons de sa jeunesse et d’autres standards américains, accompagnée d’un orchestre symphonique et avec une voix transformée par l’âge et la cigarette. Pendant ces 30 ans, les disques se sont succédés presque tous les 3 ans, chacun marquant une époque, un état d’esprit.

Il n’y a pas de thèmes LGBT explicites dans la musique de Joni Mitchell. Ces paroles sont universelles et elle a réussi à attirer les fans LGBT grâce de cette poésie. Il y a quelques titres qui font allusion à notre vie d’une façon délicate et c’est ça qui les rend irrésistiblement romantiques. Écoutez et jugez par vous même « Two Grey Rooms » dans son magnifique album « Night Ride Home »

Site officiel http://www.jonimitchell.com
« Blue » http://www.jonimitchell.com/music/album.cfm?id=5&o=1
« Both Sides Now » http://jonimitchell.com/music/album.cfm?id=22
Facebook https://www.facebook.com/jonimitchellcom?fref=ts