Son apparition à Broadway dans la comédie musicale « Funny Girl » l’a révélée au grand public. Elle interprète pour la première fois son célébrissime « People ». C’est peut être avec cette chanson qu’elle devient instantanément une icône gay (à l’époque le terme LGBT n’existait pas encore). Les paroles de « People » résonnent avec le sentiment d’intolérance ressenti par la communauté gay à l’époque et d’isolement. Elles répondent à sa soif de romantisme dans un monde qui ne voulait pas nous voir. Elle restera une icône LGBT jusqu’à ce jour… au moins pour une génération d’hommes, pour lesquels aimer Barbra Streisand était l’équivalent d’un « coming out ».

 

Un rythme de travail effréné

Une multitude d’albums se succèdent : « My Name is Barbra », “The Way We Were”, « Stoney End », « Guilty »… ils arrivent au rythme effréné de presqu’un album par an. Elle fait des films : la version cinéma de « Funny Girl », avec Omar Sharif, « A Star is Born », « Nos Plus Belles Années », avec le sublime Robert Redford, et « Yentl ». Les prix s’accumulent, sa voix est reconnue mondialement, son talent au cinéma également. Son public est large. Streisand est une Star.

barbr streisand encoreMaintenant, 50 ans après son excellent « Je m’appelle Barbra », Mme Streisand nous surprend à nouveau avec son tout dernier album, « Encore ». Sorti il y a deux mois avec une discrétion inhabituelle pour la chanteuse pourtant connue pour son agressivité marketing. L’album comprend 10 morceaux, des duos, des titres assez connus par les aficionados de comédies musicales. L’album est d’une qualité à la Streisand. Rien n’est laissé au hasard. Elle soigne les moindres détails. Ce qui étonne dans cet album est son choix de partenaires pour les duos. Elle ne chante qu’avec des comédiens, pas des chanteurs : Antonio Banderas, Anne Hathaway, Alec Baldwin, Patrick Wilson, et d’autres. Et le résultat est plus que réussi. Barbra dirige les acteurs avec maestria et elle arrive à tirer de ces célébrités des sons qui accompagnent sa voix et lui apportent une couleur particulière.

« Encore » !

Ce qui m’amène à SA voix aujourd’hui : dans « Encore » on écoute avec une certaine nostalgie la voix de Streisand, 50 ans après ses débuts. Toujours aussi belle, toujours aussi romantique et unique, mais avec des graves plus présents et des aigus moins prononcés. L’âge apporte à sa voix une personnalité nouvelle avec une profondeur et une sérénité qu’elle n’avait pas à ses débuts.

Vous l’avez compris, je suis un homme de la « génération Barbra ». Inconditionnel, j’aime tout ce qu’elle a fait et ce qu’elle fera. J’espère uniquement que le titre de son album, « Encore », annonce d’autres pépites pour les années à venir…
A voir la série de petits films « making of » de l’album, tous excellents.

Avec Patrick Wilson , « Loving You »


Avec Antonio Banderas, « Take me to the World »

Site officiel: http://encore.barbrastreisand.com/