Peu de nouvelles réjouissantes en cette fin d’année et de multiples raisons de s’interroger.

Est-ce être gaucho-anarcho révolutionnaire que de constater que la droite qui semble revenir au pouvoir (et pourquoi pas, nous sommes dans une démocratie) y revient avec des mesures négatives ciblant les LGBT : suppression de subventions, impossibilité d’adoption plénière, remise en cause plus ou moins voilée du mariage ?

Est-ce faire preuve de mauvais esprit que de constater que les LGBT sont particulièrement et terriblement discriminé-e-s dans certains pays de culture musulmane : poursuites judiciaires contre deux adolescentes qui s’embrassaient, test anal pour prouver l’homosexualité…rappel de la charia et des lapidations contre les homos ?

Est-ce manquer d’humour que de ne pas rigoler aux blagues dégradantes de Cyril Hanouna dans son émission « Touche pas à mon poste » : du 2 au 30 novembre, le sujet de l’homosexualité a été abordé 42 fois sur C8 ? Une obsession.

Heureusement des réactions existent, associatives ou institutionnelles. Permanentes de la part des associations car c’est leur raison d’être. Parfois tardives et pas forcément désintéressées sur un plan électoral de la part des institutions mais c’est mieux que rien ou le contraire : le plan de mobilisation national du gouvernement a trois grandes priorités : éduquer, communiquer et sanctionner.

Bonne lecture , bonne année et ne perdons pas courage.

360 ° : Économies sur le dos des LGBT dans les régions

Le Parisien : Les journalistes LGBT dénoncent «un mois d’homophobie ordinaire» à TPMP

360 ° : Vidéo. Le collectif Aswat se mobilise pour sensibiliser les LGBT à leurs droits

Malte promet une présidence forte sur les libertés civiles

Laurent Wauquiez coupe les subventions des festivals LGBT dans sa région

http://tetu.com/2016/12/21/plan-lutte-contre-discriminations-lgbt-dilcrah/

https://tetu.com/2016/12/19/tunisiens-juges-homosexualite-test-anal-proces/