Mes regrets sont des remords, Frédéric Mitterrand

Mes regrets sont des remords (2017)
Mes regrets sont des remords (2017)

Le regret consiste dans le sentiment de quelque perte ; le repentir, dans celui d’une faute ; le remords, dans celui d’un crime, et la crainte du châtiment. La Bruyère

Et d’aucuns ont pu affirmer que dire du mal de soi, c’était montrer que l’on est toujours là…
Frédéric Mitterrand semble être atteint de ce syndrome qui a très bonne presse dans le milieu homo : le syndrome de Saint-Sébastien, à la seule différence que c’est lui-même qui bande l’arc et s’envoie les flèches…

Journal, carnet mondain ? Pourquoi ? Cela commence comme cela finit, par deux exemples impossibles, deux fausses frontières et, entre, dix-sept chapitres.
11 novembre 1944, Joseph Wende, jeune allemand de 18 ans, espion, est fusillé à Toul par les Américains… Je serais tombé immédiatement amoureux de lui si je l’avais connu, je l’aurais soustrait à sa dérive criminelle… Et oui ! il était beau écrit un Frédéric

Frédéric Mitterrand , 2008
Frédéric Mitterrand , 2008

Mitterrand qui se prend pour le Jean Genet du Condamné à mort : On peut se demander pourquoi les cours condamnent un assassin si beau qu’il fait pâlir le jour… Oui, mais !
Juin 1950, Milada Horakova est condamnée à mort à Prague pour haute trahison… Je repense à elle à chaque fois que j’assiste à un assassinat perpétré par des juges… Certes, dans le film, elle était  … à la fois simple et belle mais, dans l’absolu, tout peine de mort est-elle un assassinat ? Frédéric Mitterrand est-il républicain ?

Entre, des « tonnes » de personnes plus ou moins connues, des jeunes dont Petit Emmanuel, des vieux, des femmes, des amours largués sans explications, des animaux, des collègues de travail du temps de L’Olympic ou des ministères, des acteurs et actrices, et les maris de sa mère… pour lui, comme dans toute vie qui n’est ni de dupe ni de mort-vivant, des regrets, mais est-on coupable de n’avoir pu éviter le suicide ou la mort de certains ou de certaines (Dalida ! Jean Seberg…) comme si Frédéric Mitterrand avait été une sorte de « dieu le père » aveugle ?

Bien qu’il écrive, avec beaucoup de style, … Ma propension maladive au remords m’interdisait assez vite d’aller jusqu’au bout de mes illusions… on peut se le demander !

Cher Frédéric, Vous vous remordâtes pendant des lustres avec constance…

(PS. remord est un substantif récent seul le verbe remordre faisait sens, cf. Littré)

Mes regrets sont des remords
Mes regrets sont des remords

Mes regrets sont des remords
Frédéric Mitterrand
Édition : Robert Laffont. ISBN : 2-221-19235-4 20,00 €