Parce qu’il faut savoir d’où on vient

> Temps de lecture : 1 min

Capture d’écran (45)Mars nous apporte son lot de bonnes nouvelles printanières. Yagg et Têtu renaissent de leurs cendres, sans doute l’effet nouvelle année chinoise avec les énergies de printemps. L’un renaît sur le web comme à son habitude, et l’autre en version papier, alors qu’il avait depuis près de deux ans poursuivi sa route sur le web. On peut se questionner sur l’opportunité de publier à nouveau sur papier en 2017, alors même qu’il existe une offre qui vit encore, en versions payante et gratuite. A qui s’adresser ? Sans doute y a-t-il encore des personnes qui préfèrent lire un magazine qu’il peuvent sentir entre leur doigts dans le train ou sur la plage. Mais le feront-il toute l’année dans le métro ou simplement en vacances ? L’avenir nous le dira. En tout cas nous leur souhaitons de réussir !

A l’heure où nous nous demandons où nous allons en élisant un président et un parlement, il est sans doute au moins aussi important de nous rappeler d’où nous venons. Martine Laroche a gentiment accepté de publier deux fois par mois sa grande fresque chronologique qui nous raconte l’histoire des droits des femmes, des lesbiennes et des pédés (et ++) depuis la nuit des temps (vraiment) jusqu’à nos jours. Un long et riche feuilleton qui va bien nous amener…je ne sais pas quand, car nous n’avons pas calculé 😉

Olivier Guérin
Rédacteur en chef

PARTAGER
Olivier Guérin
Rédacteur en chef de GENRES. J'aime la diversité, le foisonnement d'idées, rencontrer des gens et les faire converger, les mystères, la folie, la pensée chinoise, le Japon, et plus que tout, le fromage. Pour me contacter, refgenres@centrelgbtparis.org

Poster un commentaire

Soyez le-la premier-e à commenter !

Notifiez-moi des
avatar
wpDiscuz