Rien entre nous, Martine Roffinella

Pourquoi alors en parler et développer ce rien entre nous ?
Justement, ce rien va devenir la source, le déclencheur, d’une relation formidable de « cul sans cul », d’engueulades sans personne. « Quand N me refuse je jouis qu’elle me refuse. »
Une écrivain sans inspiration décide un jour de se brancher sur des lieux de rencontre d’internet. Le lien est créé avec une journaliste critique littéraire très connue, Nathalie, il durera plus d’un an.
Cette Nathalie 2 a un mauvais caractère. L’auteure aussi. Deux dominatrices. D’ailleurs le livre de Martine Roffinella commence par la rupture scriptale de Nathalie qui lui demande de se suicider tant tout semble impossible avec elle !
Tout est mouvementé dans le rappel de la vie de l’auteure, entre autre une ancienne relation avec Nathalie 1 entourée de camionneuses qu’elle détestait.
Et puis, l’amitié est peut-être possible, le livre paru Nathalie lui écrit : « J’ai marché. Ce qui signifie que votre livre sera excellent. J’ai hâte de le lire. »
Un style enlevé, puissant, évocateur de nuits torrides… « Je ne peux plus me débarrasser de toi je t’ai en parasite tu me colonises comment rire avec toi colonisée sous ma peau ? »
À lire, même à deux. « Tu me vaincras tu jouiras comme tu l’entends du moment que je peux mettre ma tête entre tes seins. »

Rien entre nousRien entre nous,
Martine Roffinella
Éditions Sulliver