À la galerie Sakura, dans le 4e arrondissement de Paris, a lieu, du 11 mars au 4 juin 2017, une intitulée « Girl Super Power« .

Wonder Woman est née en 1941 sur une île remplie de femmes. Elle incarne l’héroïsme au féminin à une époque où les hommes se battaient sur le front. Elle a fait son apparition seulement trois ans après Superman, le premier Super Héros. Néanmoins, force est de constater que, depuis, les Super Héros masculins se sont démultipliés alors que les Super Héroïnes, quant à elles, sont restées dans l’ombre.

C’est cette injustice que la galerie Sakura tente de réparer en s’unissant à 40 artistes de renommée internationale, pour mettre sur le devant de la scène, une fois n’est pas coutume, des femmes !

Les œuvres exposées sont diverses et toutes très intéressantes. Si le ton est humoristique, la réflexion sur notre rapport à la féminité est également omniprésente. Des utérus à la Belle boulimique, en passant par des corps ultra-érotisés, nous ne pouvons que nous poser la question des stéréotypes féminins dévastateurs et de leur impératif dépassement si nous voulons nous libérer.

Nous le pouvons, c’est certain, car nous sommes toutes des Super Women ! Ne manquez pas cette exposition féministe en plein cœur du Marais.

PARTAGER
Marie Crespel

Féministe attentive à l’intersectionnalité des oppressions, je suis aussi professeure d’espagnol, passionnée de cinéma, d’arts et de cuisine végétalienne. Mon passe-temps préféré : écouter France Culture.