Paris, Place des Vosges.
> Temps de lecture : 1 min

Avant d’être un musée à ciel ouvert pour touristes et une vitrine pour créateurs fashion, le quartier parisien du Marais fut populaire, artisanal avec des petits commerçants, des fabriques… A la fin des années 70, des homos s’y installèrent, ouvrirent des commerces, qui rameutèrent rapidement une population nouvelle annonçant l’apogée du Ghetto gay.

C’est dans le Marais des années 70, avant que les façades des hôtels particuliers ne soient rénovés, que Michel Braudeau crée avec des potes une communauté dans un vieil appartement donnant accès à la vénérable Place des Vosges, et traverse la Seine tous les jours pour travailler au Seuil où il est traducteur.

Il découvre un quartier typique et atypique, où il croisera une faune d’intellectuels post-révolutionnaires, de Jean-Edern Hallier à Jean-François Bizot qui lance Actuel, de Michel Foucault à Roland Barthes, Philippe Sollers…

Dans une ambiance libertaire, entre ambitions littéraires, découvertes, voyages initiatiques, drogues, amours et amitiés hors-norme, l’itinéraire de notre anti-Rastignac le ramène toujours à la Place des Vosges, son centre névralgique, un havre de paix propice à la création et à l’écriture.

Un retour dans ce Marais authentique, à dix-mille lieux du quartier commercial que nous connaissons, (où déjà il y avait des folles), c’est ce que nous propose Michel Braudeau. Il réalise avec une écriture acérée une galerie de portraits esquissés avec grâce et décrit un quartier au charme fou, que l’on ne retrouve plus que sur les vieilles photos et en parlant avec de vieux habitants du Marais…

Place des Vosqes,
Michel Braudeau
Le Seuil

PARTAGER
Hugues Demeusy
Grenoblois d'origine, je viens à Paris pour vivre ma vie et apprendre la publicité. Je travaillerai dans la communication jusqu'à ce que ma vie soit bouleversée par le sida en 94. Depuis, je m'adonne avec frénésie à mes passions : la littérature, le cinéma, l'écriture, la mer.... J'ai découvert le Centre LGBT rue Keller en 2001 !

Poster un commentaire

Soyez le-la premier-e à commenter !

Notifiez-moi des
avatar
wpDiscuz