• 305-306 concile d’Elvire pour l’excommunication des stupratores puerorum – les séducteurs d’enfants – même in articulo mortis (au moment de la mort ); décrète l’abstinence sexuelle des prêtres; proscrit les mariages avec des non-chrétiens et condamne l’étroite fréquentation des juifs

• 306 Constantin Ier trente-quatrième empereur romain et le premier à se convertir au christianisme ; le siège de l’Empire romain se déplace à Constantinople.

• 313 la religion chrétienne devient religion d’état sous l’empereur Constantin

Le judéo-christianisme

1482 sodomites

• 314 Concile d’Ancyre contre ceux qui sont désignés comme alogeusamenoi – ceux qui s’adonnent à la bestialité-homosexualité, quinze ou vingt ans de pénitence

• 342 un texte législatif condamne l’homosexualité passive. Sous l’influence de personnes telles que Augustin, ces lois deviennent de plus en plus sévères. Après avoir été qualifiées de crime contre la dignité humaine, les relations entre hommes deviennent un crime contre nature.

• 363 Concile de Laodicée définit la liste des écritures retenues pour former le Nouveau Testament, sans l’Apocalypse. Testament du latin testament, témoignage et du grec testament, contrat, convention. Le canon se clôt à 27 livres. Canon 11 défend de donner des responsabilités aux femmes dans l’Église et dans les assemblées, le Canon 30 défend aux chrétiens de se baigner avec les femmes, d’autant que cela est même condamné chez les païens.
L’ultime fixation date des alentours de l’an 400.
Le christianisme n’a été que l’eau qui est venue arroser les graines d’homophobie qui préexistaient dans divers codes moraux de nos sociétés.

• 390 l’empereur Théodose (379-395) rejette officiellement l’homosexualité, une infamie qui condamne le corps viril, transformé en corps féminin, à subir les pratiques réservées à l’autre sexe. Il n’y a plus le distinguo passif/actif, mais une condamnation totale de l’homosexualité où l’on prévoit même le bûcher. Le contexte est difficile : le taux de mortalité atteint des sommets, l’âge moyen tombe à 25 ans et moins de 25% de la population arriver à dépasser la barre des 50 ans, donc favoriser la procréation. Et, émerge une attitude sociale, la morale chrétienne, opposée à celle de la décadence impériale
– avril Massacre de Thessalonique: des marchands et artisans de Salonique ruinés se soulèvent après qu’on les ait privés de courses à la suite de l’emprisonnement d’un cocher qui avait entretenu des relations homosexuelles. Le commandant de la garnison Butheric et des officiers impériaux sont tués. Ayant ordonné le massacre de 7000 insurgés dans le cirque, l’empereur Théodose Ier est excommunié par Ambroise de Milan. Il est contraint à une expiation publique.

Jean le théologien grec

• 394 le Concile régional de Nîmes abroge le diaconat des femmes

• vers 400 ultime fixation du canon, le Nouveau Testament. Paul dans ses Épitres : Les femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre-nature. De même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés de désir les uns pour les autres et commettent, homme avec homme, des choses infâmes. (Ro 1:26-27) … Ni fornicateurs, ni idolâtres, ni adultères, ni efféminés, ni homosexuels, ni voleurs, ni avares, ni ivrognes (…) n’hériteront du Royaume de Dieu. (I Cor 6:9-10) Le rejet de la prostitution sacrée masculine :  Juda il y eut même des prostitués sacrés (lat. effeminati) dans le pays, ils agirent selon toutes les abominations des nations que le Seigneur avait dépossédées devant les fils d’Israël. (Rois 14, 22-24). Il n’y aura pas de courtisane sacrée parmi les filles d’Israël; il n’y aura pas de prostitué sacré parmi les fils d’Israël. (Deutéronome 23, 18-19)

Dans sa Première Épitre aux Corinthiens, Paul affirme : Si une femme ne se voile pas la tête, qu’elle se coupe aussi les cheveux. Or, s’il est honteux à une femme d’avoir les chevaux coupés ou la tête rasée, qu’elle se voile. L’homme ne doit pas se couvrir la tête, parce qu’il est à l’image de la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l’homme

Mais les textes bibliques n’intègrent pas l’homosexualité féminine et la sodomie de la femme consentante est une pratique sexuelle non mentionnée parmi les interdits. Même si le mariage est un commandement ainsi que la procréation. (Genèse 2:18)

• Parmi les pères et docteurs de l’Église latine :
Tertullien (150/160-230/260) Les passions qui conduisent aux actes homosexuels ne sont pas seulement des péchés, mais des caractéristiques qui n’appartiennent pas à la nature humaine et par conséquent excluent de toute communauté ecclésiale.

Ambroise de Milan (340-397) Le viol des filles de Loth est moins grave que le viol de ses hôtes masculins, car le premier appartient encore à l’ordre de la nature.

Jean Chrysostome (344/349-407) Père grec des Églises catholique romaine, byzantine orthodoxe et orientales. La sodomie est un acte infâme qui fait souffrir l’âme plus que le corps, qui fait sortir l’homme de sa nature humaine et le place, dans la hiérarchie des êtres, en dessous des animaux sans intelligences (les brutes). C’est enfin une promesse d’enfer à l’image de celui suscité par la punition de Sodome et de Gomorrhe. Son origine est la recherche du plaisir et l’oubli de la crainte de Dieu.

Christ et apôtres

Augustin d’Hippone (354-430) Le fait que Dieu ait puni Sodome par une pluie de feu montre à quel point les actes homosexuels tombent sous le jugement condamnatoire de Dieu.

Grégoire Ier (540-604) 64e pape, La punition de Sodome par le soufre et le feu montre par analogie la puanteur et la souillure de la chair et de ses désirs pervers.

• 415 mort d’Hypatie accusée par l’Église d’Alexandrie de «perfidie satanique»; elle fut dépecée à coups de tessons, châtiment réservé aux magiciennes et «sorcières»

• 438 Code théodosien de Théodose II, dernier à régner sur l’Empire romain unifié, déclare: tous les « homosexuels » passifs qui se prostituent dans des lupanars doivent être brûlés vifs. L’Église considérant l’inhumation du corps entier comme condition à la résurrection, la crémation infligeait une double peine, temporelle et spirituelle

• 476 septembre Dissolution de l’Empire romain, abdication de Romulus Augustule

875 une bible

• 506 le Concile d’Agde (règne d’Alaric II de religion arienne) interdit de donner le voile aux moniales avant l’âge de quarante ans. Selon le Concile de Chalcédoine (451), avant cet âge on ne pouvait ordonner les diaconesses. De même, le concile définit les futures règles de clôture: Les monastères de femmes seront situés à une bonne distance des monastères de moines, tant à cause des embûches du diable qu’en raison des médisances des gens.»

• 529 puis confirmation en 534 le Digeste de Justinien, pandestes, abolit la noxea datio qui permettait à un père de famille de livrer son enfant en réparation des dommages qu’il avait commis; les enfants naturels se voient reconnaître un droit de succession; réduction de la rigueur des mutilations, interdiction de faire couper les deux mains et les deux pieds aux criminels et de la mutilation pour les voleurs

• 543 épidémie de peste à Constantinople, nouvelle Novella de Justinien où la sodomie est directement nommée

• 553 l’empereur Justinien (527-565) fait condamner tout acte homosexuel par la castration et le bûcher.