Trois mangas, des vrais, que l’on regarde et lit de la dernière à la première page… Le travail des éditions Akata pour ces trois tomes (127 x 180 mm) de Gengoroh Tagame qui vient de recevoir le Prix d’excellence du 19e Japan Media Arts Festival. Ces trois mangas participèrent de la sélection officielles de Angoulême 2017.

Un jeune japonais, Yaichi, qui a divorcé il y a peu de temps, élève seul sa fille, jeune écolière, Kana, pleine d’allant. Un matin arrive du Canada une sorte de géant tout poilu et barbu. C’est Mike, le mari veuf du frère jumeau de Yaichi.

Un vrai coup de foudre entre l’enfant et cet homo charmant qui lui explique le plus simplement du monde que même deux femmes peuvent s’aimer et se marier.
Vrai livre pédagogique, de lutte contre l’homophobie où même le héros Yaichi se remet en cause en revivant des moments de sa vie avec son frère, le problème de son homosexualité dite, affirmée. Et puis un voyage en commun aux sources thermales, et le père de Kana va réaliser à quel point il a déjà évolué…

Des coups d’œil continuels, des dessins en N&B sympathiques et pleins de vie, sauf, dans quelques dessins des esquisses de bouches comme ouvertes, bizarres…

Comme il fût dit après l’énorme succès de ces mangas au Japon, ils sont d’utilité publique !

Le Mari de mon frère

Le Mari de mon frère,
Gengoroh Tagame
Éditions Akata – 9782369741541 – 9782369741640 – 9782369741855 – 176p – 7,95 €