L’histoire est connue : la première gay pride sous le nom de « Christopher Street Liberation Parade » s’est déroulée à New York le 28 juin 1970 et avait pour objectif de protester suite à l’intervention violente de la police dans le bar le Stonewall Inn un an auparavant.

Depuis de l’eau a coulé sous les ponts et de nombreux pays, de nombreuses capitales, de nombreuses villes organisent, interdisent ou contrôlent sous des prétextes divers et variés l’organisation de cet évènement qui représente plus de choses qu’à son origine.

Les Gay Prides sont tout à la fois un symbole de liberté, de revendications, de fête mais aussi d’envie de faire évoluer un ordre social, un état des mœurs, mais sont également un marqueur , un reflet d’une situation politique dans un pays donné.

D’où des réactions d’opposition souvent violentes et disproportionnées à la nature de l’évènement lui-même.

En simplifiant 3 types de situations existent :

  • Les Gay Prides institutionnalisées et attendues comme une fête de l’année au même titre que les marchés de Noel ou le Carnaval, à Sao Paulo, à Paris, à Tel Aviv.

A Sao Paulo

Source : La République des Pyrénées

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2017/06/18/bresil-la-gay-pride-de-sao-paulo-sous-le-signe-de-la-laicite,2133166.php

A Paris

Source : Le Monde

http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/06/24/la-marche-des-fiertes-revendique-la-pma-pour-toutes_5150412_3224.html

A Tel Aviv

Source : Courrier International

http://www.courrierinternational.com/depeche/foule-joyeuse-la-gay-pride-de-tel-aviv.afp.com.20170609.doc.pe8ty.xml

  • Les gay prides tolérées et sous surveillance comme  à Singapour et à Kiev :

A Singapour

Source : Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/15/97001-20170515FILWWW00092-singapour-la-gay-pride-interdite-aux-etrangers.php

A Kiev

Source : Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/06/18/97001-20170618FILWWW00086-gaypride-sous-tension-a-kiev.php

Source : RFI

http://www.rfi.fr/europe/20170618-gay-pride-kiev-ukraine-droits-lgbt-progres-semaine-fiertes

  • Les Gay Prides interdites et réprimées souvent avec violence comme à Istanbul et à Moscou où le tribunal municipal les a interdites pour le siècle à venir….

A Istanbul

Source : Huffington Post

http://www.huffingtonpost.fr/2017/06/25/le-defile-de-la-gay-pride-maintenu-a-istanbul-malgre-son-interdiction_a_22980744/

A Moscou

Source : L’Express

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/moscou-interdit-la-gay-pride-pour-le-siecle-a-venir_1150378.html

Les LGBT d’Afrique du Nord sont obligés de défiler à Madrid pour revendiquer leurs droits.

Source : L’Express

http://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/a-madrid-les-lgbt-d-afrique-du-nord-plaident-pour-la-depenalisation_1922965.html

Il est évident que ces différentes situations sont le résultat d’un grand nombre de facteurs : l’histoire de chaque pays, leur capacité plus ou moins grande à évoluer, le type de régime politique en place, le poids de la religion, les ancrages culturels.

Les changements seront souvent longs à apparaitre mais ils ne se feront qu’avec des actions de solidarité et d’opposition aux violences physiques et morales qui ont trop souvent libre cours.

PS : D’autres exemples sont possibles, le but n’est pas d’établir un inventaire mondial.