Pour beaucoup d’entre nous, les événements familiaux constituent des contraintes fort désagréables. Il n’est pas impossible du tout que suite à la lecture de ce livre, vous les envisagez avec une immense bienveillance …

Nous sommes le 31 décembre. Amalia organise comme chaque année le réveillon chez elle, dans son HLM de Barcelone. On découvre un personnage fantasque, atypique, décalé, qui est pourtant la mère de trois enfants pas plus équilibrés…

Au fur et à mesure de ce réveillon inattendu de la Saint-Sylvestre, les invités débarquent, chacun avec son lot de névroses et ses surprises.
Bonnes ou mauvaises, c’est selon.

Le narrateur est le fils Fer (Fernando), un trentenaire homo, qui est en pleine remise en question.

Entre légèreté et portrait sans concession des membres d’une famille décomposée mais dont la cohésion est forte, l’auteur nous tient en haleine entre rires et larmes.

Quelle tendresse et quelle affection émane de cette famille en pleine révolution dont les conflits dissimulent un attachement profond.

Tour à tour journaliste, traducteur et scénariste, puis écrivain, Alejandro Palomas distille dans Une mère une écriture, sensible, drôle dense, où l’on décèle (c’est mon avis) une grande qualité d’âme… Bravo.

Une mère
Alejandro Palomas
Editions du Cherche-Midi

Hugues Demeusy
Grenoblois d'origine, je viens à Paris pour vivre ma vie et apprendre la publicité. Je travaillerai dans la communication jusqu'à ce que ma vie soit bouleversée par le sida en 94. Depuis, je m'adonne avec frénésie à mes passions : la littérature, le cinéma, l'écriture, la mer.... J'ai découvert le Centre LGBT rue Keller en 2001 !