Les filles à PD déjà ce n’est pas joli, joli comme expression. Mais comme nous le rappelle Olivier dans son mini-glossaire des insultes, on n’a pas dit… les filles à fiotte, ni à tarlouze, ni à tapette, bref on reste dans un registre basique.

Lire ou relire le mini-glossaire d’Olivier :

http://genres.centrelgbtparis.org/2016/10/01/insultes-mini-glossaire-pour-bien-insulter-les-pedes/

Certains parlent aussi de Georgette des tapettes mais on n’en finira jamais d’être désagréable, aussi, trêve d’auto-flagellation. Restons moins bêtes que d’autres en gardant le sens de l’humour.

Revenons à nos brebis, pour Wikipédia Fille à pédés est une expression qui qualifie l’attitude d’une femme, souvent hétérosexuelle, fréquentant des hommes homosexuels avec assiduité. Le diminutif FAP est aussi parfois utilisé. Donc c’est une bonne copine qui s’affranchit des préjugés. Elle mérite que l’on s’intéresse à elle en gardant son sens de l’humour et une certaine dérision.

Qui est-elle exactement ?

La FAP est parfaitement identifiée dans le Guide presque officiel de la fille à pédés écrit par Anaïs Delcroix et Jeremy Patinier.

Selon la Fédération Internationale des Clichés, la FAP serait une employée extravagante le jour et une hystérique en boa rose la nuit, prête à faire la bringue à tout moment et qui prendrait un malin plaisir à prendre son MAP (Meilleur Ami Pédé) pour une poupée qu’elle pourrait habiller et maquiller à souhait ; il s’agirait d’une femme adorant Dalida et regardant Love Actually une fois par mois ; d’une hétéro rêvant d’être une princesse aux yeux d’un homme (un homme pas seulement intéressé par ses roploplos).

Si vous voulez en savoir plus allez voir :

http://tetu.com/2016/03/08/lecture-le-guide-preque-officiel-de-la-fille-a-pedes/

Votre meilleure copine en fait-elle partie ?

Pour le savoir ce n’est pas difficile. La FAP est une fille très curieuse, elle vous questionne tout le temps « tu l’as déjà vu sur Grindr, lui ? » ou bien « T’as déjà couché avec une meuf ? C’était comment ? Tu coucherais avec moi ? » ou bien «  Je sais pas ce qu’aurait été ma vie sans les gays… ».

http://tetu.com/2016/03/08/lecture-le-guide-preque-officiel-de-la-fille-a-pedes/

Mais pourquoi nous aiment-elles ?

C’est vrai, nous n’avons rien à leur apporter mais surtout nous n’avons rien à leur prendre.

Ci-dessous lire un extrait du très beau et très intéressant texte FAP : La fille à pédé(s) signé Philippe Arino sur son blog « L’araignée du désert »

La fille à pédé et l’homosexuel se servent mutuellement l’un de l’autre sans s’aimer véritablement, sans se détester non plus, comme les deux moitiés séparées d’une même conscience attachées ensemble par la force des choses, pour « se rassurer ».(…)

En se barricadant dans les lieux d’homosociabilité, elle se prive d’amour et se saoule d’amitié. Ce qui la rattache à son copain homosexuel, c’est leur besoin commun de tendresse.

Et les aimons-nous vraiment ?

Beaucoup d’hommes gays blessent réellement les femmes. Et certaines filles « hétéros » célibataires finissent par désespérer de penser que les seuls êtres doux qui feraient de bons maris se disent généralement gay.

L’absence de désir pour les femmes chez les hommes gay dévalue non seulement leur féminité mais peut-être plus profondément – parce que ce n’est pas qu’une question de fierté féminine – l’amour en général. La « fille à pédé » actualisée est placée sur le banc de touche en tant que femme unique et en tant que femme universelle. Cette tristesse des femmes « hétérotes » est plus profonde qu’une blessure d’orgueil.

C’est plutôt celle qu’on ressent face au gaspillage de richesses idiot, à une bêtise irrémédiable, à l’impossibilité d’une rencontre qui promettrait d’être magnifique si la plupart des personnes homosexuelles n’avaient pas le désir de se réifier et de posséder les femmes comme des objets enfermés dans une cloche de verre.

La FAP et son meilleur ami homo ont la violence des deux jumeaux spéculaires narcissiques, qui ne peuvent pas se passer l’un de l’autre… mais qui n’ont rien à faire ensemble et qui passent leur temps à se marcher sur les pieds, à « se les briser », à se tirer vers le bas »

Et pour le texte entier cliquer vers le lien : http://www.araigneedudesert.fr/code-n65-fap/

Et nous aiment-elles vraiment ?

Extrait du texte vachard et ironique Vous êtes trop mignons ou le complexe des filles à PD sur fermetongueule.tumblr.com :

Alors pourquoi les filles à pédés se permettent-elles à peu près tout vis-à-vis des homosexuels ?

Sans doute parce que la plupart des gays rentrent à fond dans leur jeu, avides d’attentions féminines qui, dans leurs esprits encore hétéro-centrés, incarnent souvent la seule vraie garantie d’une virilité dont ils se sentent tristement amputés.

Après tout, si je continue à plaire aux femmes, ça veut dire que je reste un homme, un vrai. Il serait donc temps pour certains de comprendre que se sentir un homme n’a rien à voir avec le désir de se mettre à quatre pattes, et qu’il n’existe pas grand-chose de moins valorisant que ces filles à pédés qui vous considèrent comme un animal de compagnie…

Pour lire le texte en entier cliquez :

http://fermetongueule.tumblr.com/post/76411199160/vous-%C3%AAtes-trop-mignons-ou-le-complexe-des

Et comme en France tout finit par des chansons …

Entre vingt et trente-cinq ans
Quand on est plutôt jolie
Qu’on n’a pas son prince charmant
Et qu’on habite à Paris
Toutes les copines sont maquées
Elles ne sortent pas le soir
La plupart ont des bébés
Mais celles qui sont dans les bars…

Ce sont les
Filles à pédés
Leurs copines sont des copains
Qui sont super bien gaulés…

Sur des paroles d’Alexis Michalik écoutez et regardez la vidéo des Funambules :

https://www.youtube.com/watch?v=mZUFAtU94TY

Bisous bisous à votre meilleure copine.