Aux origines de la Manif pour tous…

Nawak nous fait la gentillesse de publier régulièrement ses dessins dans Genres. Incisif et drôle, il met le doigt sur la bêtise de certain-e-s pour démonter leur méchanceté et leurs contradictions. Il tient un blog où il croque régulièrement l’actualité, LGBT et autre, et publie également sur Yagg et sur l’Obs.

5 ans après, le monde toujours debout

Retrouvez le travail et l’humour de Nawak au quotidien sur sa page Facebook. Ne manquez pas ses live sur FB et Twitch !

L’homophobie, ce mot difficile à prononcer

Beaucoup d’élus ou de personnalités publiques rechignent à nommer l’homophobie, même quand celle-ci est criante. Retrouvez le travail et l'humour de Nawak au quotidien sur son blog.

Religions : se retrouver sur l’essentiel

Les religions se font la guerre, mais elles savent se retrouver sur l’essentiel. Retrouvez le travail et l’humour de Nawak au quotidien sur son blog

Un bus anti-théorie du genre quadrille l’Île-de-France

A lire sur le site des Inrocks Retrouvez le travail et l'humour de Nawak au quotidien sur son blog.

En Tchétchénie, la disparition du chanteur gay Zelimkhan Bakaev inquiète

Retrouvez le travail et l’humour de Nawak au quotidien sur son blog Disparu depuis le 8 août, l'artiste de 26 ans Zelimkhan Bakaev aurait été assassiné par les autorités tchétchènes en raison de son homosexualité. Une version fermement démentie par le pouvoir. Ce n'est pas la première fois que la Tchétchénie, sous l’œil bienveillant de la Russie de Poutine, fait la chasse aux LGBT. Lire l'article de l'Express

Piros : « mon travail est motivé par l’étude du vivant »

Salut Piros ! En fait on aurait dû se parler l'été dernier, pour la sortie de GENRES mais mon message s'est perdu dans ton Facebook...Est-ce un prétexte pour ne pas répondre aux interviews ? (rires) Piros : Salut Olivier ! Oui j'ignore ce qui s'est passé, ton message s'est perdu dans les méandres de Facebook et il est réapparu le premier de l'an. Donc me voilà ! Au fait, est-ce que tu utilises beaucoup les réseaux sociaux pour te faire connaitre ? De quelle manière ? Oui, quand il ne me joue pas des tours, Facebook est un excellent outil de communication. Après cela demande beaucoup de temps car j'essaie autant que possible de répondre aux divers messages et commentaires que l'on me laisse. Je trouve important d'avoir un vrai relationnel avec les personnes qui s'intéressent à mon travail. C'est aussi une super plate-forme pour connaître l'avis du public. Après j'utilise aussi DeviantArt mais c'est moins facile et instinctif. Bien, parlons un peu de ton boulot. Parle-nous un peu...

Le cahier noir d’Olivier Py : la naissance d’un artiste

https://youtu.be/Ha2zZ6sFWqI Olivier Py écrit pendant son adolescence solitaire à Grasse, un cahier intime, où il consigne ses pensées les plus sombres et réalise des croquis fantasmatiques. En 2015, Actes Sud édite ce Cahier noir, premier "roman illustré" de l’homme de théâtre, dramaturge, metteur en scène, directeur du Théâtre de l'Odéon, aujourd'hui responsable du festival d'Avignon et homme de lettre... Une enfance solitaire Le jeune Olivier s’ennuie ferme dans la ville de Grasse, qu'il décrit grise, triste, austère, loin des clichés de carte postale de cette cité méditerranéenne dont le soleil et les parfums sont ici absents. Entre le lycée et la famille, où il joue le rôle de l'enfant lambda, il y a la place pour les fantasmes les plus exacerbés et extrêmes et pour l'ado singulier, qui se créé un imaginaire flamboyant mais très sombre. Entre les lignes, se dessinent la fougue et le jusqu’au-boutisme d’un adolescent au purgatoire, qui s’invente des chemins de croix dans une quête d’absolu sans limite. La quête d'absolu mais des expériences décevantes A son âge, tout est grave, définitif…...