Comment l’ONU prend mieux en compte les LGBTI

Le premier expert de l’ONU sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre ! Vitit Muntarbhorn, le tout nouvel expert indépendant accrédité officiellement par l’ONU sur les questions d’orientation sexuelle et d’identité de genre (acronyme ‘SOGI’ en anglais) a prononcé un discours vibrant et passionnant. « L’ONU donne la parole à notre message global pour les personnes LGBTI: Traiter les gens décemment, respectueusement, avec bienveillance, humainement quelles que soient leurs origines, nos origines ».   Rappelons que la nomination de cet expert de l’ONU a relevé d’une longue lutte, plusieurs pays membres de l’ONU s’étant coalisés à plusieurs reprises pour essayer de la bloquer, heureusement sans succès. Son discours fédérateur a été très apprécié des participants, d’autant plus que de nationalité thaïlandaise, il était en terrain connu. (Visible ici) La Banque Mondiale et le PNUD s’ouvrent aux questions LGBTI aux côtés du HCDH Outre l’ONU, la Banque Mondiale était officiellement représentée par Clifton Cortez, qui est depuis octobre 2016, le 1er Conseiller officiel sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre au sein de cette agence...
Village de pêcheurs Malte

Pourquoi il fait bon vivre à Malte (sans mariage pour tous)

Les critères retenus par l'ILGA, une association de promotion des droits des LGBT dont la branche européenne est financée par l'UE (NDLR : et dont le Centre LGBT Paris IDF est membre), concernent la famille, l'égalité et la non-discrimination, le traitement de l'incitation à la haine et la violence, la reconnaissance de genre, la liberté d'association et l'asile. Le plus incroyable dans l'histoire c'est que Malte a réussi à se hisser à la première place du classement de l'ILGA des pays "LGBT-friendly" sans avoir même légalisé le mariage pour tous. Et à Malte, 40% de la population se rend encore régulièrement à la messe selon l'article sur le sujet du Huffington Post, contre 15% en France. A bas donc les clichés peuple religieux = conservatisme sociétal et moral. Le média en ligne nous explique que la cause derrière cette politique LGBT-friendly est à aller chercher du côté de la nécessité pour la gauche de se différencier de la droite sur des sujets autres qu'économiques, plutôt consensuels dans le pays....

Taïwan : la disparition d’un gay français ravive les débats entre pro et anti-mariage...

Une Marche des fiertés pas comme les précédentes La Taiwan LGBT Pride (台灣同志遊行) se déroulant fin octobre est toujours considérée par les médias internationaux comme le plus grand rassemblement des personnes LGBTQI+ (Lesbiennes, Gay, Bies, Trans, Queer, Intersexes...) en Asie. Cette année, la 14ème édition de la marche a rassemblé plus de 80.000 participants taïwanais et étrangers.   Mais l’ambiance était bien différente de celle des précédentes. La foule était agitée. Les gens étaient anxieux de voir les réels progrès en matière de droits des personnes LGBTQI+, et de voir cette petite île devenir prochainement le premier pays asiatique à autoriser le mariage pour tous.     C’est non seulement parce que l’adoption du mariage pour tous est la promesse de campagne faite l’an dernier par Tsai Ing-wen (蔡英文), la première femme présidente de Taïwan, mais encore parce qu’il y a eu une disparition regrettable à la veille de la Marche des fiertés...   Décès de l’artiste français Jacques Picoux Jacques Picoux, agé de 67 ans, artiste, universitaire d’origine française à la retraite, mais...
video

2016, une année riche pour les droits LGBTI en Europe

Une année riche en avancées pour les droits LGBTI en Europe Lors de la plénière de lancement, une vidéo a présenté les principales avancées de l’année écoulée en matière de droits LGBTI en Europe en particulier : l’obtention de l’union civile pour les couples de même sexe en Italie, en Grèce (grâce à un gros travail notamment de l’association OLKE qui accueillait la conférence de l’ILGA l’an dernier à Athènes) et à Chypre (grâce à un fort travail de l’association ACCEPT Cyprus qui accueillait la conférence à Nicosie cette année) d’où l’utilité des conférences ILGA pour faire pression sur les gouvernements locaux pour faire avancer les droits LGBTI une meilleure reconnaissance du co-parent en cas d’adoption en Estonie et au Portugal un échec du référendum limitant le mariage à un homme et une femme en Suisse (contrairement à la Roumanie hélas) grâce à un fort lobbying des associations LGBTI suisses un retrait de la transidentité de la liste des maladies mentales au Danemark l’adoption de...
Skyline de Singapour

Singapour, cité-modèle homophobe

Je me rappelle l’époque, c’était en 2002, lorsque j’ai visité Singapour pour la première fois. On m’avait prévenu, contrairement au Japon où j’habitais alors, et où les gays jouissent d’une certaine tolérance, Singapour, c’est l’enfer. La soi-disant démocratie est en fait un régime totalitaire, où l’on traque les gays jusque dans les toilettes, à la Poutine. Je me souviens que les Singapouriens que j’ai rencontrés vivaient dans la peur permanente de l’arrestation. Je pensais naïvement que 13 ans après, les choses avaient sans doute changé, puis je suis tombé sur un article du Huffington. Singapour est un cas d’école de ce qui arrive quand le développement économique survient sans droits de l’homme Singapour, « exemple » de développement économique (l’un des pays les plus riches au monde où pullulent les gratte-ciels), se vante souvent d’être un modèle écolo où il fait bon vivre...en fait cette cité-état pratique sans vergogne l’homophobie et la discrimination d’état contre les LGBT. Selon Jean Song, militante LGBT, "Singapour est un cas d’école...

Afrique du Sud, fer de lance contrasté du tourisme LGBT en Afrique

L'Afrique du Sud est en fait une anomalie. D'abord en Afrique, où c'est un des rares pays dont les communautés et minorités sexuelles bénéficient de droits et de liberté (le mariage de même sexe y est autorisé depuis 2006, bien avant la France) au moins au niveau des pays occidentaux, traditionnellement plus libéraux en matière de mœurs. Ensuite, c'est une anomalie car, en dépit de ces avantages, la majorité des gens ne comprend pas ou ne reconnait pas nécessairement cette situation. Première gay pride en 1990 De nombreux bars, pubs, hôtels et lieux de rencontres gays et lesbiens existent à travers le pays mais le concept de village gay comme on peut en trouver ailleurs dans le monde ne se retrouve qu'au Cap, pôle touristique majeur du pays. Cette ville est aussi à majorité métissée et blanche, contrairement à l'autre grande ville du pays, Johannesbourg, majoritairement noire. Cela en dit long sur l'inégalité de développement de la communauté LGBT dans le pays.Malgré cela, le pays a été le premier...