Chroniques

Avoir beaucoup de choses à dire, sur tout plein de choses… apporter un nouvel éclairage sur le monde.

Ces pédés qui ne comprennent rien à l’humour

Les réactions à la « blague » homophobe de Cyril Hanouna ont parfois versé dans l’homophobie ordinaire... Retrouvez l'humour irrésistible de Nawak sur son blog.

Footeux et LGBT : toujours un « carton rouge » !

Une histoire d'amour entre deux futurs professionnels du ballon rond, ça fait désordre et c'est interdit, au même titre que la drogue ou la pédophilie. Oui on en est encore là ! Les mœurs footballistiques ont du mal à évoluer et ce film audacieux nous alerte intelligemment sur une réalité qui fait mal ! Marcel Gisler, son réalisateur, explique dans cet interview tirée du dossier de presse la genèse de son film et les règles du jeu rétrogrades de l'univers du foot. Extraits publiés par Genres. Qu’est-ce qui vous a amené à vous interroger sur le milieu du football ? Quelles ont été vos influences ? C’est l’un des co-auteurs du film qui est venu vers moi avec cette idée en 2010. lui est un grand fan de foot, moi je l’étais moins. Quand il m’en a parlé, j’ai d’abord eu peur que le sujet soit trop commun : c’est une question traitée dans les médias depuis des années et j’étais persuadé qu’un film de ce genre...

Homophobie dans le sport : Manuel Picaud, coprésident de Paris 2018, fait le point

"En 2018, on compte encore plus de 70 pays condamnant l’homosexualité, dont 12 par la peine de mort. Ce n’est qu’en 1982, année de création des Gay Games, que la France a totalement dépénalisé l’homosexualité. les militants lesbiennes, gays, bis et trans ont obtenu que la loi punisse les discriminations et défende l’égalité de tous les couples face au mariage. Pour autant, l’homophobie reste prégnante dans la société, comme le révèle chaque année SOS Homophobie. Une étude sur le football révèle ainsi qu’un homme sur deux déclare avoir un jugement négatif sur l’homosexualité et que celle-ci reste un tabou chez 63% des joueurs professionnels et 74% des jeunes joueurs de football. Sur le terrain, « enculé » et « pédé » figurent parmi les insultes les plus fréquemment utilisées. La course à la surperformance, la valorisation de la virilité et le fanatisme des supporters semblent légitimer ces préjugés homophobes. L’homosexualité s’en trouve par conséquent niée, comme lorsque les gens déclarent « il n’y a pas...

Petite et grande histoire des droits : Rome antique (4)

À la différence de la Grèce, chez les Romains, la référence essentielle était dominant / dominé - pénétrant /pénétré - famé / infamie - uirtus /mollitias bref toute la « masculinité » sociale est l’identifiant. Les statuts étaient « simples », la sexualité binaire : pénétration ou non, hommes libres d’un côté et femmes, esclaves et leurs enfants, enfants de moins de 12 ans, affranchis de l’autre… Les garçons étaient citoyens dès 14 ans et le mariage était possible dès l’âge de 12 ans, les pueri delicati étaient alors affranchis. La procréation était mise en avant, mais si pour les femmes la norme est le non-plaisir pour les hommes, éphèbes et prostituées sont courants. Les mères de trois enfants étaient, à partir du 1er siècle av., juridiquement émancipées et au 1er siècle Domitien interdit la castration des esclaves qui pouvaient servir à certaines femmes mariées riches. Fellation et cunnilingus étaient des actes dits avilissants. - 227 la loi Scatinia, attribuée à C. Scantinius, tribun du peuple, ne prévoyait qu’une peine d’amende pour les...

Pas de retraite pour notre sexualité !

L’idée. Une campagne nationale intitulée Révolutionsenior lancée le 8 septembre au Centre LGBT Paris (présente jusqu'au 14, avant de voyager en particulier à la Mairie de Paris lors de la semaine contre les discriminations), qui doit déclencher une prise de conscience, un débat et une évolution des mentalités. Des objectifs certes ambitieux mais qui seront atteints, vu l'énergie déployée par les membres de Grey-Pride. Francis Carrier, le président de l'association nous en parle ! #REVOLUTIONSENIOR pour briser nos représentations et les tabous concernant la vieillesse Jugée par certains "osée",  mais avant tout déclinée sur un mode drôle et léger, sans prétention, ces visuels donnent une nouvelle dimension aux seniors, plus ancrés dans notre quotidien. Ils montrent les multiples combinaisons auxquelles se sont prêtées les modèles improvisés de cette campagne, qui explorent toutes les possibilités, selon genres et sexualités. Parler enfin de la sexualité des seniors L'objectif est avant tout de ré-humaniser notre vision de la vieillesse. Nous devenons vieux ou vieille quoi qu'il arrive, (si tout se passe bien) mais...

Quand la musique est gay

Est-il aussi absurde de parler de musique gay que d’une eau minérale gay ou d’un beefsteak gay ? Eh bien non, une musique peut être gay, parce qu’elle parle d’amour homosexuel, de revendication identitaire, parce que son auteur l’est et a fait ou pas son coming out,  parce que l’interprète est une icône de la communauté LGBT. Donc pour des raisons diverses et variées la musique gay existe bien sans exclusive car elle peut naturellement être très appréciée par tous et pas forcément considérée comme une musique de pédé …Donc cliquez cliquez pour écouter ! Les chanteurs et chanteuses icônes gays. Un peu fou, un peu folle, excentrique et attachant Le panthéon gay, de Judy Garland à Madonna et Dalida en passant par Georges Michael et Elton John, tous ces artistes, gay ou pas, ont déclenché par les textes de leur chanson, leur physique et leurs interprétations une identification et une forte charge émotionnelle dans le public LGBT. Source : rts.ch https://www.rts.ch/info/culture/musiques/8306086-ces-chanteuses-et-chanteurs-mues-en-icones-gay.html La playlist est avancée ! Des chansons engagées, symboliques et revendicatrices, portées parfois par...
Mourousi mariage Paris Match

Un mariage si gai !

Le plus célèbre célibataire de France, figure de la nuit gaie parisienne, au point d’ouvrir son propre restaurant dans le Marais, a manifestement décidé de se ranger et d’épouser Véronique, au cours d’une fête grandiose, le 27 septembre à Nîmes. Toute la planète people est de la partie (Charles Aznavour, Bernard Tapie, Paul-Loup Sulitzer, Denise Fabre, Annie Girardot, Marie-Laure Augry bien sûr…). Frédéric Mitterrand, Yvette Horner, Alice Sapritch, Jacques Chazot font aussi partie des 360 invités. Le mariage civil (si, si, un VRAI mariage) est suivi d’un spectacle sous le chapiteau du cirque Zingaro, puis d’un long dîner. Le lendemain, c’est au tour de la cérémonie religieuse. Rien ne manque. Messe, bénédiction de la foule, corrida, jusqu’au feu d’artifice et grand bal disco offert à 20.000 anonymes. Paris Match offrira de beaux reportages photos pour la ménagère de moins de cinquante ans, qui devait commencer à s’inquiéter pour Yves, qui aura quand même dû attendre ses 43 ans avant de trouver la femme qui...