Contre l’EI, la communauté LGBT*QI+ prend les armes

À Raqqa est né le premier groupe armé homosexuel de l'histoire, une initiative des forces kurdes... Article à lire sur l'Orient Le Jour : https://www.lorientlejour.com/article/1077272/contre-lei-la-communaute-lgbtqi-prend-les-armes.html

Le look gay : à poils ou à plumes ?

Bien entendu, évoquer le look gay c’est déjà discriminant et plein d’idées préconçues. On confirme implicitement que certains auraient l’air efféminé ou faussement viril. Néanmoins le sujet mérite d’être abordé car il y a une mode gay parfois expressément revendiquée, souvent copiée ou adoptée par les hétéros. Elle est même parfois, au contraire, une passerelle entre genres différents et une possibilité de créer des rapprochements et des complicités. Mais tous les gays n’aiment pas la mode et les personnalités sont aussi diverses que dans tous les milieux. Y a-t-il un look gay et quel est-il ? Nous sommes passés (v. article) du « Dis-moi ce que tu portes et je te dirai comment tu aimes » à une certaine uniformité des styles. Lire Vice.com : https://i-d.vice.com/fr/article/pabx7n/gay-semiotics-dis-moi-ce-que-tu-portes-et-je-te-dirai-comment-tu-aimes Une acceptation et une visibilité améliorées ont permis de banaliser les apparences physiques. Lire : https://hommeurbain.com/de-la-mode-gay/ On retrouve la même diversité de vêtements et de looks chez les gays que chez les hétéros. Seuls apparaissent à certaines périodes ou à certaines occasions des styles affirmés tels que les cuirs, les...
Fillon 2016

Revue de presse : droits promis…. choses dues : enjeux politiques du vote LGBT

Dans quelle société voulons-nous vivre ? Quelles sont les droits fondamentaux que nous voulons préserver ? A quelle personnalité voulons-nous confier notre avenir ? Les prochaines élections présidentielles nous amèneront forcément (LGBT ou pas) à nous poser la question. Les promesses ne doivent pas engager que ceux qui les écoutent car trop de droits semblent remis en question à la suite événements aussi important que le Brexit, l’élection de Donald Trump , les programmes de certains candidats de droite en France et les élections qui s’annoncent en Autriche notamment. D’une manière évidente la place des LGBT dans la société est devenue un  thème important de campagne électorale en France et dans de nombreux pays. Sous prétexte de préserver la famille on dénie souvent aux LGBT le droit d’en fonder une. Il convient de connaitre et d’avoir en tête les promesses des uns et des autres avant de glisser son bulletin dans l’urne. Les articles qui suivent devraient permettre de faire le point à ce sujet. Huffington Post : Pourquoi la communauté...

Quartiers gays, espaces de liberté ou « gayttos » ?

Nous aimons tous et toutes nous retrouver avec nos pairs dans des lieux conviviaux et rassurants où nous pouvons ressentir que nous ne sommes pas seuls sur terre et partager des moments de complicité et d’amitié. Pour les personnes en cours d’acceptation et de recherche personnelle ils sont aussi essentiels afin de sortir de leur milieu d’origine souvent peu tolérant. Or ces endroits ne sont-ils pas aussi des lieux d’entre soi, d’exclusion, de repli, fermés à ceux qui ne partagent pas forcément les mêmes goûts, les mêmes orientations ? Les quartiers gays évoluent et de manières différentes. Ils peuvent s’embourgeoiser, devenir trop commerciaux et trop touristiques. Ils peuvent devenir aussi exclusivement gays et trop peu ouverts aux autres cultures. Comment et pourquoi naissent les quartiers gays ? Toutes les raisons, convivialité, sociabilité, opportunités économiques sont parfaitement analysées par le sociologue Colin Giraud dans l’entretien à lire ci-dessous. Source : Les Inrocks https://www.lesinrocks.com/2014/10/12/actualite/marais-devenu-sorte-disneyland-gay-11527955/ S’approprier un espace géographique déterminé pour être soi Mais plutôt que des bars gays dans un quartier, pourquoi ne pas rêver à un...

Quand la musique est gay

Est-il aussi absurde de parler de musique gay que d’une eau minérale gay ou d’un beefsteak gay ? Eh bien non, une musique peut être gay, parce qu’elle parle d’amour homosexuel, de revendication identitaire, parce que son auteur l’est et a fait ou pas son coming out,  parce que l’interprète est une icône de la communauté LGBT. Donc pour des raisons diverses et variées la musique gay existe bien sans exclusive car elle peut naturellement être très appréciée par tous et pas forcément considérée comme une musique de pédé …Donc cliquez cliquez pour écouter ! Les chanteurs et chanteuses icônes gays. Un peu fou, un peu folle, excentrique et attachant Le panthéon gay, de Judy Garland à Madonna et Dalida en passant par Georges Michael et Elton John, tous ces artistes, gay ou pas, ont déclenché par les textes de leur chanson, leur physique et leurs interprétations une identification et une forte charge émotionnelle dans le public LGBT. Source : rts.ch https://www.rts.ch/info/culture/musiques/8306086-ces-chanteuses-et-chanteurs-mues-en-icones-gay.html La playlist est avancée ! Des chansons engagées, symboliques et revendicatrices, portées parfois par...

Homophobie dans le sport, une lutte à bras-le-corps

L’homophobie dans le sport perdure et pose un certain nombre de questions liées aux contradictions entre l’esprit sportif, les valeurs qu’il véhicule (tolérance, ouverture d’esprit, accueil des différences), et la réalité quotidienne sur le terrain ou dans les vestiaires du fait du comportement de certains joueurs et supporters. Les sports collectifs (football notamment) apparaissent plus homophobes que les sports individuels, ce qui semble logique du fait de l’effet de groupe mais non acceptable pour autant. Le coming-out d’un joueur, un jeune encore plus, y semble pratiquement impossible. Le langage utilisé au quotidien et même sur les réseaux est empreint d’une homophobie ordinaire « tafiole, pédale, tapette… » évidemment banalisée. En partant du principe que l’homo est celui qui fait perdre parce que supposé féminin. Il inquiète, déstabilise, dérange. L’équipe » fait corps » contre le pédé et même les bi ou les gays anonymes se ligueront contre lui pour ne pas prêter le flanc aux soupçons et risquer d’être exclus du groupe donc de l’équipe. Compter sur la solidarité est pratiquement...

La mémoire gay peine à se regrouper

Évoquée depuis près de vingt ans, la création d’un centre d’archives LGBT n’a toujours pas abouti. Face à la lenteur de la mairie de Paris, de nombreuses associations ou fonds privés se sont développés. Lire la suite sur Liberation.fr : La mémoire gay peine à se regrouper - Libération

Nos amis les hétéros : une attirance mystérieuse et des pratiques tout autant

Un homo attiré par un hétéro cela se conçoit fort bien mais un hétéro attiré par un homo, pourquoi ? Lisez la revue de presse du mois et vous aurez la réponse. Les réponses d’ailleurs car de multiples raisons expliquent cet étrange et mystérieux phénomène à la fois physique et mental. Des pratiques bien pratiques Les pratiques floues : masturbations partagées, regarder du porno ensemble, se mater dans les vestiaires… Source GQ : «  Sexe entre hommes hétéros, le grand flou artistique » http://www.gqmagazine.fr/sexactu/articles/sexe-entre-hommes-htro-le-grand-flou-artistique/27289 Il n’y a pas de mal à se faire du bien De nombreux hétérosexuels ont des relations avec d’autres hommes sans se sentir gay pour des raisons diverses : reproduction d’une agression d’enfance, curiosité, opportunités, adultère, prisons…des raisons sans revendications particulières ni analyse spécifique. Freud aurait déclaré (V. article) « Parfois un cigare n’est qu’un cigare ». Pas la peine d’aller chercher plus loin. Source  Huffington Post : « Pourquoi certains hommes hétérosexuels sont attirés par d’autres hommes, sexuellement ou sentimentalement ? » http://www.huffingtonpost.fr/joe-kort-phd/attirance-sexuelle-hommes-heteros_b_3708046.html Du moment qu’on ne lui touche pas les testicules… Les jeux sexuels entre...

Revue de presse : ciné-télé LGBT, on est sorti de la cage

L’entertainment, le spectacle, notamment le cinéma et de plus en plus les séries télé, sont un bon moyen d’améliorer l’inclusion et au moins la visibilité des personnes LGBT. Au cinéma, en approfondissant des caractères et des situations; à la télévision, en permettant sur la durée de fidéliser une catégorie de spectateurs peu habituée à s’attacher à des problématiques de genre. Mais sortir du placard est-ce rentrer dans le rang ? Une actrice trans doit-elle être assignée au rôle d’une trans, un acteur homo au rôle d’un homo ? Après tout, le rôle de l’acteur peut être de jouer ce qu’il n’est pas. Cependant, quid de la responsabilité sociale et sociétale du cinéma dans sa représentation des minorités ? Le lien entre leurs stigmatisations et les fictions Hollywoodiennes à grand public ne peut être ignoré. Quelques articles nous permettent de réfléchir et de faire le point à ce sujet. Certains articles sont disponibles sur des sites payants. Article les Inrocks : “Looking”, “Girls”, “Cucumber” : enquête sur les gays dans les séries Article le...