Un bus anti-théorie du genre quadrille l’Île-de-France

A lire sur le site des Inrocks Retrouvez le travail et l'humour de Nawak au quotidien sur son blog.

Ouverture du Roffi Blog !

C'est avec un très grand plaisir que nous vous informons de l’ouverture du blog de Martine Roffinella, l'une de nos contributrices régulières dont les interviews ravissent ses lectrices et lecteurs depuis plusieurs mois déjà. Nous continuerons ici à publier ses articles exclusifs pour Genres et nous vous informerons régulièrement de la vie de son blog. Martine nous en dit plus sur ce beau projet, et nous parle de ses contributions à venir : Martine : Ce site-blog a pour vocation d’être animé par des lectures d’ouvrages et/ou des interviews d’écrivain.e.s qui trouveront là un espace libre et original pour expliquer leur travail. Le blog venant d’ouvrir, il reprend pour le moment des lectures et interviews que j’ai déjà publiées - mais je peux d’ores et déjà annoncer que dans quelque temps, j’aurai le plaisir d’y accueillir l’écrivain Roland Brival, pour son dernier roman : Les fleurs rouges du flamboyant (Le Mercure de France). Une chronique est également en préparation sur le remarquable ouvrage de l’écrivaine Annie Dillard...

Contre l’EI, la communauté LGBT*QI+ prend les armes

À Raqqa est né le premier groupe armé homosexuel de l'histoire, une initiative des forces kurdes... Article à lire sur l'Orient Le Jour : https://www.lorientlejour.com/article/1077272/contre-lei-la-communaute-lgbtqi-prend-les-armes.html

La mémoire gay peine à se regrouper

Évoquée depuis près de vingt ans, la création d’un centre d’archives LGBT n’a toujours pas abouti. Face à la lenteur de la mairie de Paris, de nombreuses associations ou fonds privés se sont développés. Lire la suite sur Liberation.fr : La mémoire gay peine à se regrouper - Libération

Portraits de Grindr : « pour vrai mec, look hétéro »

La masculinité à travers la virilité Parmi les gays, qui n'a pas été embarqué dans la grande lessiveuse Grindr ? Avant tout, un grand jeu aux codes précis et immuable, qu'on a tôt fait de réaliser, souvent à nos dépens. Marc Jahjah fait une analyse intéressante de la question de la virilité sur les applis de rencontres gays. Alors, vous y retrouvez-vous ? Dans les échanges ou sur les profils, la question de la virilité est obsédante : c'est comme si la masculinité ne pouvait avoir qu'une forme (virile). Question sans interrogation possible : comme l'objectif supposé ("on n'est pas là pour discuter"), elle a été soustraite au débat public. L'évoquer conduit à une tautologie ("ben un vrai mec c'est un mec mec quoi, look hétéro") ou au rappel du fonctionnement implicite du dispositif ("pas là pour philosopher")... La suite est à lire sur le blog de Marc Jahjah
Youtube How self

Youtube, phénomène chez les lesbiennes

Nul ne peut ignorer le succès que rencontre actuellement le site d’hébergement de vidéos YouTube, sur lequel la création d’une chaîne semble désormais séduire autant de personnes que le fait de tenir un blog comme c’était le cas il y a quelques années. Ceux et celles que nous appelons désormais les « youtubeurs » ou « youtubeuses » proposent des contenus variés, certaines chaînes se spécialisant dans la beauté, d’autres dans l’humour, la mode, les jeux vidéos ou encore la musique. Au milieu de tout cela, un véritable phénomène est apparu aux Etats-Unis : Les chaînes Youtube dont l’objectif principal est de proposer un contenu lifestyle où l’homosexualité de sa/ses créatrice(s) occupe une place centrale. Certaines youtubeuses américaines, comme Stéphanie de la chaîne « ElloSteph» font partie des précurseurs. Comptant aujourd’hui presque 230 000 abonné(e)s, invitée à de nombreux événements comme la remise des Respect Awards récompensant chaque année des personnes physiques et morales ayant un impact significatif sur la vie des jeunes LGBT+, Stéphanie...

Le look gay : à poils ou à plumes ?

Bien entendu, évoquer le look gay c’est déjà discriminant et plein d’idées préconçues. On confirme implicitement que certains auraient l’air efféminé ou faussement viril. Néanmoins le sujet mérite d’être abordé car il y a une mode gay parfois expressément revendiquée, souvent copiée ou adoptée par les hétéros. Elle est même parfois, au contraire, une passerelle entre genres différents et une possibilité de créer des rapprochements et des complicités. Mais tous les gays n’aiment pas la mode et les personnalités sont aussi diverses que dans tous les milieux. Y a-t-il un look gay et quel est-il ? Nous sommes passés (v. article) du « Dis-moi ce que tu portes et je te dirai comment tu aimes » à une certaine uniformité des styles. Lire Vice.com : https://i-d.vice.com/fr/article/pabx7n/gay-semiotics-dis-moi-ce-que-tu-portes-et-je-te-dirai-comment-tu-aimes Une acceptation et une visibilité améliorées ont permis de banaliser les apparences physiques. Lire : https://hommeurbain.com/de-la-mode-gay/ On retrouve la même diversité de vêtements et de looks chez les gays que chez les hétéros. Seuls apparaissent à certaines périodes ou à certaines occasions des styles affirmés tels que les cuirs, les...

En Egypte, l’étau se resserre sur la communauté homosexuelle

En Egypte, l’étau se resserre sur la communauté homosexuelle Lire l'article sur Lemonde.fr : En Egypte, l’étau se resserre sur la communauté homosexuelle

Quartiers gays, espaces de liberté ou « gayttos » ?

Nous aimons tous et toutes nous retrouver avec nos pairs dans des lieux conviviaux et rassurants où nous pouvons ressentir que nous ne sommes pas seuls sur terre et partager des moments de complicité et d’amitié. Pour les personnes en cours d’acceptation et de recherche personnelle ils sont aussi essentiels afin de sortir de leur milieu d’origine souvent peu tolérant. Or ces endroits ne sont-ils pas aussi des lieux d’entre soi, d’exclusion, de repli, fermés à ceux qui ne partagent pas forcément les mêmes goûts, les mêmes orientations ? Les quartiers gays évoluent et de manières différentes. Ils peuvent s’embourgeoiser, devenir trop commerciaux et trop touristiques. Ils peuvent devenir aussi exclusivement gays et trop peu ouverts aux autres cultures. Comment et pourquoi naissent les quartiers gays ? Toutes les raisons, convivialité, sociabilité, opportunités économiques sont parfaitement analysées par le sociologue Colin Giraud dans l’entretien à lire ci-dessous. Source : Les Inrocks https://www.lesinrocks.com/2014/10/12/actualite/marais-devenu-sorte-disneyland-gay-11527955/ S’approprier un espace géographique déterminé pour être soi Mais plutôt que des bars gays dans un quartier, pourquoi ne pas rêver à un...