Tribunes

Prendre sa place, donner son opinion ou faire passer son coup de gueule…

Otarie mer

Mini-glossaire pour bien insulter un pédé

Les expressions fleuries à l’adresse des personnes LGBT sont légion dans notre petit monde. Résolument flatté par la créativité de ces expressions chatoyantes, contrairement à la croyance habituelle, je me suis pris à leur trouver du sens. Pédé comme un phoque Commençons par ma petite préférée, pédé comme un phoque. Premièrement, j’adore les animaux, y compris les plus infâmes (qui n'aime pas les animaux n'aime pas les hommes). Deuxièmement, qui ne tombe pas raide amoureux lorsqu’elle-il voit ces adorables petits phoques, l'air ballot et taquin ? Il semblerait que l’expression vienne de la voile avant des bateaux, le foc qui prend le vent dans le même sens que la grand-voile. Ou bien est-ce le râle un peu malsain du phoque après l’apnée qui fait penser à l’acte sexuel gay ? Bref, les avis divergent sur l'origine. On dit même que l’expression viendrait de l’anglais pédé comme un fuck. Gros pédé (ou grosse pédale) Parmi les rares pédés ou gouines qui ne sont pas obèses, avouons-le beaucoup sont sales Deuxième dans mon classement, cette expression...
genres copie d'écran

Une nouvelle voix pour tous les genres !

Aujourd’hui, l’offre d’informations et de contenus des médias classiques s’est rétrécie comme peau de chagrin. Nous connaissons bien les difficultés auxquelles fait face la presse en général et LGBT en particulier, au format papier comme sur le web, avec des modèles économiques à découvrir. Pauvreté des contenus des réseaux sociaux Facebook et consorts offrent un contenu qui n’a jamais été aussi riche en volume – une vraie chance – mais paradoxalement très pauvre en terme de diversité de points de vue. Non que les contenus divers ne soient plus présents, mais ils sont éparpillés et passés à la moulinette des algorithmes informatiques. Nous voulons participer à notre échelle modeste à alimenter cette diversité, et c’est chez les bénévoles et les « amateur-e-s » que nous voulons aller chercher cette richesse. Vous ne trouverez aucun-e journaliste professionnel-le dans notre équipe : nous faisons le pari que vous avez, que nous avons des histoires intéressantes à raconter. Un projet bercé par des bénévoles L’ambition nouvelle du Centre LGBT Paris Ile-de-France...

Les filles à pédé(s) : Ziggy, il s’appelle Ziggy je suis folle de lui…

Les filles à PD déjà ce n’est pas joli, joli comme expression. Mais comme nous le rappelle Olivier dans son mini-glossaire des insultes, on n’a pas dit… les filles à fiotte, ni à tarlouze, ni à tapette, bref on reste dans un registre basique. Lire ou relire le mini-glossaire d’Olivier : http://genres.centrelgbtparis.org/2016/10/01/insultes-mini-glossaire-pour-bien-insulter-les-pedes/ Certains parlent aussi de Georgette des tapettes mais on n’en finira jamais d’être désagréable, aussi, trêve d’auto-flagellation. Restons moins bêtes que d’autres en gardant le sens de l’humour. Revenons à nos brebis, pour Wikipédia Fille à pédés est une expression qui qualifie l’attitude d’une femme, souvent hétérosexuelle, fréquentant des hommes homosexuels avec assiduité. Le diminutif FAP est aussi parfois utilisé. Donc c’est une bonne copine qui s’affranchit des préjugés. Elle mérite que l’on s’intéresse à elle en gardant son sens de l’humour et une certaine dérision. Qui est-elle exactement ? La FAP est parfaitement identifiée dans le Guide presque officiel de la fille à pédés écrit par Anaïs Delcroix et Jeremy Patinier. Selon la Fédération Internationale des Clichés, la FAP serait une employée extravagante le jour et...

Homophobie dans le sport : Manuel Picaud, coprésident de Paris 2018, fait le point

"En 2018, on compte encore plus de 70 pays condamnant l’homosexualité, dont 12 par la peine de mort. Ce n’est qu’en 1982, année de création des Gay Games, que la France a totalement dépénalisé l’homosexualité. les militants lesbiennes, gays, bis et trans ont obtenu que la loi punisse les discriminations et défende l’égalité de tous les couples face au mariage. Pour autant, l’homophobie reste prégnante dans la société, comme le révèle chaque année SOS Homophobie. Une étude sur le football révèle ainsi qu’un homme sur deux déclare avoir un jugement négatif sur l’homosexualité et que celle-ci reste un tabou chez 63% des joueurs professionnels et 74% des jeunes joueurs de football. Sur le terrain, « enculé » et « pédé » figurent parmi les insultes les plus fréquemment utilisées. La course à la surperformance, la valorisation de la virilité et le fanatisme des supporters semblent légitimer ces préjugés homophobes. L’homosexualité s’en trouve par conséquent niée, comme lorsque les gens déclarent « il n’y a pas...

Rêver

Nouvelle année, prenons-nous à rêver ! We had a dream...que Trump s'entoure de personnes LGBT-friendly et que la condition des personnes trans au pays des droits civils devienne un exemple pour le reste du monde. Que Fillon lance les réformes à la suite du mariage pour tous pour que l'adoption soit la même pour tous, que les droits des trans deviennent une priorité pour le prochain gouvernement. Que les femmes n'aient plus besoin d'avoir un ministère, car l'égalité de droits et de traitement sera la même pour chacun-e. Que les LGBT ne soient plus une cible de choix pour les extrémistes... Malgré les difficultés, rêvons de tout cela, car c'est de rêves que tous les progrès sont nés depuis la nuit des temps. Arrêtons de rêver, et la place devient libre pour les tueurs d'espoir et autres bonimenteurs que sont les populistes de tous pays et de tous bords. Comme Zhou, organisateur de la Semaine LGBT de la Chine, nous le dit : "Encore un...
hockey femmes

Le sport féminin : un combat perdu d’avance ?

La ligne de défense France Télévisions Philippe Candeloro n’en démord pas et le président de France Télévisions non plus : ce ne sont pas des propos sexistes car le patinage artistique se juge aussi sur le physique. Le président ajoute : on aime Candeloro justement parce qu’il est drôle même si pas toujours politiquement correct. Philippe Candeloro affirme lui-même ne jamais donner dans le « trash ». Bizarrement, par contre, les propos relevant du physique concernent toujours les femmes. Pourtant et, jusqu’à preuve du contraire, dans le patinage artistique, il y a aussi des hommes. Mais leur physique semble avoir moins d’importance. Un certain regard sur le sport féminin Ce qui est en cause avant d’arriver à des raisons toutes matérielles c’est le regard des gens sur le sport féminin. Qu’ils soient directeurs des programmes, commentateurs ou simples téléspectateurs, le regard des hommes sur le sport féminin n’est souvent pas un regard bienveillant. On se souvient encore des propos de Jean-Michel Aulas, président du club de football lyonnais, qui affirmait que les...

Faire (encore) rêver

C’est avec bonheur que nous accueillons petit à petit des nouvelles et des nouveaux dans l’équipe. Nous avons comme l’impression que Genres prend sa place, à son rythme…un rythme convivial et associatif. Genres prend sa place aussi car c’est ce que nous disent les statistiques qui vous montrent de plus en plus nombreuses et nombreux à nous lire. Alors bien sûr même si nous n’avons pas d’objectif de « trafic », cela fait bougrement plaisir de se faire plaisir et de faire plaisir ! Ainsi nous accueillons ce mois-ci les gentilles Plumes du Salon du Livre Lesbien qui publieront régulièrement des articles dans Genres. CLX, le dessinateur en feu, nous a rejoints pour nous faire l’honneur de publier pour Genres un dessin tous les mois. Et nous avons aussi accueilli dans nos pages, depuis quelques jours déjà, la belle poésie de Laurent, ainsi que les superbes dessins d’Anne-Claire qui l’accompagne. Et enfin nous avons créé un nouvelle rubrique, une liste plutôt « à faire en février », de tous les événements dont nous aurons parlé...

Pas de retraite pour notre sexualité !

L’idée. Une campagne nationale intitulée Révolutionsenior lancée le 8 septembre au Centre LGBT Paris (présente jusqu'au 14, avant de voyager en particulier à la Mairie de Paris lors de la semaine contre les discriminations), qui doit déclencher une prise de conscience, un débat et une évolution des mentalités. Des objectifs certes ambitieux mais qui seront atteints, vu l'énergie déployée par les membres de Grey-Pride. Francis Carrier, le président de l'association nous en parle ! #REVOLUTIONSENIOR pour briser nos représentations et les tabous concernant la vieillesse Jugée par certains "osée",  mais avant tout déclinée sur un mode drôle et léger, sans prétention, ces visuels donnent une nouvelle dimension aux seniors, plus ancrés dans notre quotidien. Ils montrent les multiples combinaisons auxquelles se sont prêtées les modèles improvisés de cette campagne, qui explorent toutes les possibilités, selon genres et sexualités. Parler enfin de la sexualité des seniors L'objectif est avant tout de ré-humaniser notre vision de la vieillesse. Nous devenons vieux ou vieille quoi qu'il arrive, (si tout se passe bien) mais...

GayKitschCamp, pour que vive le patrimoine LGBT

Créée en 1989, l'association culturelle GayKitschCamp a pour vocation de promouvoir le patrimoine LGBT. Après avoir organisé en parallèle le festival de films QuestionDeGenre à Lille de 1991 à 2005, elle s’est incarnée en centre de documentation/librairie de 2000 à 2005. Installée ensuite à Montpellier, elle se concentre aujourd’hui sur sa première activité : faire découvrir à des chercheurs, des étudiants et des amateurs, des textes constitutifs de l'histoire homosexuelle au sein de la maison d’édition QuestionDe­Genre/GKC. Cette maison d’édition a lancé puis accompagné les publications d’études homosexuelles en France. Entretien avec Patrick Cardon, responsable depuis sa création et immense figure de la culture LGBT. Hugues Demeusy : Patrick, pourquoi ce nom de GayKitschCamp? Patrick Cardon : A l’origine, une affiche entrevue pour une exposition à Anvers sur le kitsch (resignification de choses banales et surtout anachroniques) et sur le camp (humour gay). Nous ajoutâmes gay, pour affirmer une identité. Quels furent ses débuts ? Gay « sans commentaire » ; Kitsch « Le temps qui passe » ; Camp « Le temps qu’il fait » : C’est ainsi qu’en...