Tribunes

Prendre sa place, donner son opinion ou faire passer son coup de gueule…

Qu’est-ce que le genre ? Qu’est-ce que la féminité ?

Trans-it-I-on par Misia-O’ est une exposition d'envergure internationale itinérante, qui lors de chaque présentation unique questionne le genre et la transidentité, autour de différentes problématiques abordées. Misia-O’ est une artiste photographe Française basée à Londres qui, au travers de ses photographies au style épuré, met en avant et en valeur les attributs féminins et masculins de chacun de ses modèles. Après Paris et Londres, l’exposition Trans-it-I-on par l’artiste Misia-O' prend ses quartiers d'été à Arles au Festival International de Photographie Voies Off, 22ème édition. Ceci au sein de deux lieux d'exposition : Du 03 juillet au 08 juillet 2017, dans le cadre de la semaine d'inauguration au Fournil de la Roquette, 9, Rue Fleury Prudhon, 13200 Arles. Exposition en extérieur, dans un lieu Arlésien authentique, charmant et atypique. En plein coeur du quartier de la Roquette, carrefour central de rencontres et d’échanges artistiques des Voies Off, et ouvert à tous. Du 03 juillet au 24 septembre 2017, au Restaurant Palao, 12, Rue des Porcelets, 13200 Arles. Haut lieu de la gastronomie locale,...
video

Cineffable 2017, festival lesbien et féministe

Le « Festival International du Film Lesbien et Féministe de Paris » en quelques chiffres : projections de plus de 50 films du monde entier des ateliers, des débats et des stands un concert et une expo permanente un bar et des bons petits plats faits maison des réalisatrices, artistes et plasticiennes présentes Plus de 1500 festivalières viennent participer à ce moment unique : venez nous rejoindre ! Comment tout a commencé ? Né en 1989 sous l’impulsion des membres d’un ciné-club lesbien, Cineffable a pour vocation de rendre visible le cinéma lesbien et féministe, souvent peu ou pas diffusé dans les salles de cinéma grand public. Que peut-on découvrir lors du Festival ? Cette année, plus de 350 films, courts et longs métrages, ont été visionnés par l’équipe de Cineffable afin de finalement présenter une sélection de 50 films pendant le Festival. Nous sélectionnons des films réalisés par des femmes sur des thèmes lesbiens et / ou féministes qui n’ont pas encore eu la chance...

Faire (encore) rêver

C’est avec bonheur que nous accueillons petit à petit des nouvelles et des nouveaux dans l’équipe. Nous avons comme l’impression que Genres prend sa place, à son rythme…un rythme convivial et associatif. Genres prend sa place aussi car c’est ce que nous disent les statistiques qui vous montrent de plus en plus nombreuses et nombreux à nous lire. Alors bien sûr même si nous n’avons pas d’objectif de « trafic », cela fait bougrement plaisir de se faire plaisir et de faire plaisir ! Ainsi nous accueillons ce mois-ci les gentilles Plumes du Salon du Livre Lesbien qui publieront régulièrement des articles dans Genres. CLX, le dessinateur en feu, nous a rejoints pour nous faire l’honneur de publier pour Genres un dessin tous les mois. Et nous avons aussi accueilli dans nos pages, depuis quelques jours déjà, la belle poésie de Laurent, ainsi que les superbes dessins d’Anne-Claire qui l’accompagne. Et enfin nous avons créé un nouvelle rubrique, une liste plutôt « à faire en février », de tous les événements dont nous aurons parlé...

Autrice plutôt qu’auteure : démystifier les histoires

Cette démarche s’inscrit dans un premier temps dans une dynamique de récupération d’un terme ayant été effacé au cours de l’Histoire, afin d’invisibiliser celles qu’il désigne, perçues comme des concurrentes menaçantes. En effet, le terme autrice, vient du latin auctor, auctrix, celui/celle qui crée. En 1581, la première occurrence de la traduction autrice au sens d’écrivaine accompagne l’émergence de l’imprimerie. L’intervention des femmes en art est intensifiée par le XVIIe siècle, qui voit l’éducation féminine se développer à une époque où être écrivain devient une profession à part entière. Dès lors, une nouvelle génération de femmes de lettres émerge et les salons littéraires, souvent présidés par des femmes, prennent alors tout leur essor. Cependant, le XVIIe siècle voit également naître la codification de la langue française. Richelieu crée en 1635 l’Académie française, composée uniquement d’hommes, dont la principale mission est de créer le premier dictionnaire unilingue de la langue française. La langue française est réformée, et ces changements sont institutionnalisés par les nouvelles règles et...

La biographie plombée d’un écrivain maudit

Si Guillaume Dustan fut un feu de paille dans l'univers littéraire, il s'imposa comme un sacré trublion qui parvint à force de coups d'éclat, de scandales, de provocations... à obtenir une reconnaissance médiatique qui ne reposait pas sur la dimension de son œuvre mais sur la noirceur du propos. Dans les années 90, Guillaume Dustan donc, écrivain séropositif - ou l'inverse - surfa sur la baise sans capote, communément appelée bareback. Ses prises de position déclenchèrent d'une part la concupiscence de Thierry Ardisson, de Technikart... tous ces médias et journalistes à la recherche du sensationnel qui l'adoubèrent, pendant que dans le même temps l'association de lutte contre le sida Act-Up en fit son ennemi juré. Pour incarner ce combat, on opposa Dustan et Didier Lestrade, président emblématique de l'association. Les écrits de Dustan (moins d'une dizaine de textes d'autofiction), un genre dont il promut la reconnaissance à travers la collection Le Rayon Gay qu'il dirigea au sein de la maison d'édition aujourd'hui défunte Balland, ne furent pas,...
Nationalk geographic couverture USA

Trans : quand la version française du National Geographic n’a pas de couilles

Quand le National Geographic a décidé, avec une certaine audace et un parti-pris revendiqué par la rédactrice en chef, d'enquêter sur la révolution du genre et d'en faire la thème central de son numéro de janvier, le monde associatif LGBTQI américain a applaudi. Des témoignages, une approche à travers de multiples filtres, des articles audacieux comme celui sur Ashley Jackson, en couverture, cette jeune fille de 9 ans qui a initié sa transition à l'âge de 5 ans avec la bienveillance de ses parents (le père d'Ashley a par ailleurs été interviewé par le New York Times). La rédaction a aussi résisté aux multiples menaces de boycott de la droite chrétienne voire aux menaces de mort. Et puis patatras. Il semble que la transition ne s'est pas bien faite entre les deux rives de l'Atlantique, avec une version française à l'approche sensiblement différente. Il y a bien, certes, la version alternative de cette couverture réservée aux abonnés, un in-between, un ventre mou comme on dit, une version plus "consensuelle", avec des gentils...
deux femmes en tenue mariage

Légaliser le mariage gay par référendum, fausse bonne idée ?

La République d’Irlande est devenue par voie de référendum le premier pays à permettre à deux personnes du même sexe de se marier - le 4ème pays en Europe à donner l’occasion aux citoyens de prendre la décision de manière populaire. Pourtant, les référendums sont-ils le bon moyen pour prendre une telle décision ? Tout d’abord, un référendum, selon le Larousse, se définit par un procédé de démocratie semi-directe permettant aux citoyens de manifester eux-mêmes un choix politique. La Suisse est un pays exemplaire qui pratique un système politique semi-direct. Au lieu d’avoir une décision imposée par le gouvernement fédéral, soit le peuple décide à titre individuel soit il vote par cantons. Parfois les deux sont pris en compte pour avoir une « double majorité ». Les démocraties se caractérisent par la liberté d’expression et de voter, chacun sa voix. Le droit de voter, le droit de s’abstenir du vote et le vote blanc sont garantis. Quoi qu’il en soit, chaque action comprend un message clair vis-à-vis de...
hockey femmes

Le sport féminin : un combat perdu d’avance ?

La ligne de défense France Télévisions Philippe Candeloro n’en démord pas et le président de France Télévisions non plus : ce ne sont pas des propos sexistes car le patinage artistique se juge aussi sur le physique. Le président ajoute : on aime Candeloro justement parce qu’il est drôle même si pas toujours politiquement correct. Philippe Candeloro affirme lui-même ne jamais donner dans le « trash ». Bizarrement, par contre, les propos relevant du physique concernent toujours les femmes. Pourtant et, jusqu’à preuve du contraire, dans le patinage artistique, il y a aussi des hommes. Mais leur physique semble avoir moins d’importance. Un certain regard sur le sport féminin Ce qui est en cause avant d’arriver à des raisons toutes matérielles c’est le regard des gens sur le sport féminin. Qu’ils soient directeurs des programmes, commentateurs ou simples téléspectateurs, le regard des hommes sur le sport féminin n’est souvent pas un regard bienveillant. On se souvient encore des propos de Jean-Michel Aulas, président du club de football lyonnais, qui affirmait que les...
Otarie mer

Mini-glossaire pour bien insulter un pédé

Les expressions fleuries à l’adresse des personnes LGBT sont légion dans notre petit monde. Résolument flatté par la créativité de ces expressions chatoyantes, contrairement à la croyance habituelle, je me suis pris à leur trouver du sens. Pédé comme un phoque Commençons par ma petite préférée, pédé comme un phoque. Premièrement, j’adore les animaux, y compris les plus infâmes (qui n'aime pas les animaux n'aime pas les hommes). Deuxièmement, qui ne tombe pas raide amoureux lorsqu’elle-il voit ces adorables petits phoques, l'air ballot et taquin ? Il semblerait que l’expression vienne de la voile avant des bateaux, le foc qui prend le vent dans le même sens que la grand-voile. Ou bien est-ce le râle un peu malsain du phoque après l’apnée qui fait penser à l’acte sexuel gay ? Bref, les avis divergent sur l'origine. On dit même que l’expression viendrait de l’anglais pédé comme un fuck. Gros pédé (ou grosse pédale) Parmi les rares pédés ou gouines qui ne sont pas obèses, avouons-le beaucoup sont sales Deuxième dans mon classement, cette expression...