Colette

Érik Poulet-Reney aborde la transsexualité grand-parentale

« TRANSparente » est un ouvrage pour la jeunesse mais que beaucoup d’adultes feraient bien de lire ! Secrets de famille, non-dits : la « différence » tisse sourdement ses silences intergénérationnels synonymes de rejet. Éveilleur d’émotions tues, Érik Poulet-Reney prête voix (et voie) à un « cœur de femme dans un corps d’homme ». Miss DayLire, geek du livre et de la vidéo Lina-Jane a dix-sept ans. Elle est depuis peu une booktubeuse, fière de ses « déjà » deux cents abonnés et qui espère un jour « fidéliser deux cent soixante mille addicts », à l’image de la « fameuse chaîne de cette comique américaine déjantée ». Avec son look travaillé et partiellement emprunté à « la papesse Nothomb » (« chapeau XL », « mitaines de dentelle noire », « longues nattes brunes », « rouge à lèvres vermillon »), Lina-Jane – « Lina DayLire » pour YouTube –, dont la mère enseigne le yoga, est une dévoreuse de livres. Une jeune fille d’aujourd’hui,...

GayKitschCamp, pour que vive le patrimoine LGBT

Créée en 1989, l'association culturelle GayKitschCamp a pour vocation de promouvoir le patrimoine LGBT. Après avoir organisé en parallèle le festival de films QuestionDeGenre à Lille de 1991 à 2005, elle s’est incarnée en centre de documentation/librairie de 2000 à 2005. Installée ensuite à Montpellier, elle se concentre aujourd’hui sur sa première activité : faire découvrir à des chercheurs, des étudiants et des amateurs, des textes constitutifs de l'histoire homosexuelle au sein de la maison d’édition QuestionDe­Genre/GKC. Cette maison d’édition a lancé puis accompagné les publications d’études homosexuelles en France. Entretien avec Patrick Cardon, responsable depuis sa création et immense figure de la culture LGBT. Hugues Demeusy : Patrick, pourquoi ce nom de GayKitschCamp? Patrick Cardon : A l’origine, une affiche entrevue pour une exposition à Anvers sur le kitsch (resignification de choses banales et surtout anachroniques) et sur le camp (humour gay). Nous ajoutâmes gay, pour affirmer une identité. Quels furent ses débuts ? Gay « sans commentaire » ; Kitsch « Le temps qui passe » ; Camp « Le temps qu’il fait » : C’est ainsi qu’en...

Claudine à l’école, de Colette

Colette naît en 1873, meurt à Paris en 1954. Autrice reconnue de son vivant, elle joue au music-hall et sera aussi journaliste. Elle ne perdra jamais « son terrible accent bourguignon », sa passion pour les chats devient aussi légendaire que son mode de vie moderne et libéré des préjugés : Colette vit pleinement sa bisexualité. Elle dessine un personnage à son image dans la série des Claudine, publiée de 1900 à 1903 : Claudine est une jeune femme libre dans ses manières et dans ses sentiments. Claudine à l’école est le premier roman de Colette, signé par Willy son mari. Il s’agit d’une autofiction où Colette transparaît sous les traits de Claudine. Colette évoque ses années d’adolescente indomptable et rebelle, éprise de liberté et dont le corps s’éveille à la sensualité, le cœur à l’amour. Claudine a 15 ans, elle tombe amoureuse de Mlle Aimée, l’institutrice adjointe. Colette crée le personnage de la femme émancipée en brossant le portrait de l’écolière. L’action se déroule dans...