droits

« Expulser Moussa, c’est l’assassiner »

Si vous avez écouté France Inter ce matin, peut-être avez-vous vous aussi été touché par l'histoire de Moussa, ce jeune gay guinéen dont l'histoire est bouleversante : artiste acrobate de 28 ans, demandeur d’asile, il aurait dû être renvoyé dans son pays d'origine, jeudi 3 mai au matin, depuis l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry (Rhône). Un pays où, en raison de son orientation sexuelle, le jeune homme risque "une peine d'emprisonnement de six mois à trois ans", selon l'article 274 du Code pénal guinéen. Mais sans doute risque-t-il beaucoup plus. En France depuis 2016, il est sous le coup d'une demande d'expulsion des autorités françaises. Elles ne croient pas qu'il soit homosexuel car "il avait une compagne en Guinée"... pourtant, lui a dit avoir vu son ancien compagnon brûler devant ses yeux, du fait de son homosexualité. Plusieurs associations dont Aides, ou des personnalités comme la Maire de Paris, lui ont apporté leur soutien. L'association demande "Notre pays est-il devenu fou ? Où sont les droits de l'Homme...

En septembre 1981 naissait la répressive brigade des parcs et jardins

En septembre 1981, notre belle capitale se dote d’un nouvel instrument de lutte en faveur de la tranquillité de ses honnêtes citoyens, la bientôt fameuse Brigade des Parcs et Jardins. Tout est parti d’une interview dans le JDD (dirigé alors par Etienne Mougeotte) : un Parisien y explique qu’il n’est plus possible de se promener tranquillement la nuit dans le bois de Boulogne sans être agressé par des prostitués et des homosexuels sans pudeur !  Afin de ne pas laisser s’installer un tel sentiment d’insécurité, la Mairie de Paris met alors en place dès la rentrée une surveillance systématique des endroits susceptibles d’être fréquentés par cette faune. On crée même des patrouilles à cheval dans les bois, afin de mieux guetter l’intérieur des taillis et des fourrés. Très vite, 80 agents sont embauchés, dans le but de « protéger la tranquillité des parcs de Paris, en particulier des personnes âgées et des enfants ». Non assermentés, ils ne sont pas habilités à verbaliser, ni même à demander la présentation de...

1981 : la grande marche des homos, ancêtre de la gay pride

Avant même l’élection de François Mitterrand à l’Elysée, l’année 1981 est marquée par le premier défilé d’envergure, l’ancêtre des Gay Prides qui seront organisées par la suite. Le samedi 4 avril se tient à Paris la « Marche Nationale pour les Droits des Homosexuels et des Lesbiennes ». Cet événement est organisé par le CUARH, né en juillet 79, durant la première Université d’Eté Homosexuelle de Marseille. Alors que la gauche a enfin la possibilité d’arriver au pouvoir, la coordination a décidé de s’affirmer comme une force avec laquelle les politiques devront désormais compter. Une candidature homosexuelle a d’abord été envisagée, mais il se serait agi d’une simple opération médiatique, qui n’aurait pas obtenu les 500 parrainages requis. Le CUARH a donc finalement opté pour une démonstration publique, en appui à une lettre ouverte à tous les candidats et candidates. Les revendications sont claires : l’abrogation de l’article 331 aliéna 3 du Code Pénal ; l’extension à l’orientation sexuelle des lois contre le racisme ; la dissolution du groupe de...

Conférence Ilga Europe de Varsovie : des initiatives porteuses d’espoir

Des initiatives porteuses d’espoir dans une Pologne peu favorable aux droits LGBTQI Lors de la soirée d’inauguration, Adam Bodnar, qui a les fonctions de ‘Défenseur des droits’ en Pologne, détaillait et déplorait les discriminations touchant les LGBTQI en Pologne. Il dénonçait également avec force les récents projets de modifications de la constitution visant à soumettre le pouvoir judiciaire au pouvoir exécutif, tout comme les projets de loi limitant les droits des femmes notamment en matière d’avortement. A Chaber, de l’association KPH (Campagne Contre l’Homophobie), principale association LGBTQI polonaise, indiquait le lendemain en séance d’ouverture que la politique très conservatrice du gouvernement polonais dominé par le parti Droit et Justice (PiS) de Jarosław Kaczyński, avait motivé la volonté de son association d’accueillir la conférence de l’Ilga Europe à Varsovie. Lors de cette même plénière, Urszula Kuczynska, co-organisatrice de la Marche noire (Black Protest), a partagé son combat féministe qui a vu des dizaines de milliers de femmes polonaises vêtues de noir protester à l’automne 2016 contre un projet de...

Jean Claude Bologne : vivre en couple, toute une histoire !

Au printemps 2013, la loi dite « Taubira » consacre le « mariage pour tous ». Une définition est intégrée au Code civil, dans un nouvel article 143 : « Le mariage est contracté par deux personnes de sexe différent ou de même sexe". Est-ce à dire que cette union officielle symbolise à elle seule l’idée du couple, qu’il soit hétérosexuel ou homosexuel ? C’est à cette passionnante question que Jean Claude Bologne, philologue formé à l’université de Liège, historien et romancier, s’est attelé, dans une très complète et impressionnante Histoire du couple, de l’Antiquité à nos jours. La polygamie : prédisposition « testiculaire » ? L’ouvrage se lit comme un roman, et pourtant il nous enseigne formidablement – voire fait ou refait notre éducation en matière de ce que nous pensons bien connaître pour l’avoir (presque) toutes et tous vécu : le couple ! N’allons pas imaginer que vivre à deux se résume à une bague passée au doigt pour le meilleur et pour le...

Quartiers gays, espaces de liberté ou « gayttos » ?

Nous aimons tous et toutes nous retrouver avec nos pairs dans des lieux conviviaux et rassurants où nous pouvons ressentir que nous ne sommes pas seuls sur terre et partager des moments de complicité et d’amitié. Pour les personnes en cours d’acceptation et de recherche personnelle ils sont aussi essentiels afin de sortir de leur milieu d’origine souvent peu tolérant. Or ces endroits ne sont-ils pas aussi des lieux d’entre soi, d’exclusion, de repli, fermés à ceux qui ne partagent pas forcément les mêmes goûts, les mêmes orientations ? Les quartiers gays évoluent et de manières différentes. Ils peuvent s’embourgeoiser, devenir trop commerciaux et trop touristiques. Ils peuvent devenir aussi exclusivement gays et trop peu ouverts aux autres cultures. Comment et pourquoi naissent les quartiers gays ? Toutes les raisons, convivialité, sociabilité, opportunités économiques sont parfaitement analysées par le sociologue Colin Giraud dans l’entretien à lire ci-dessous. Source : Les Inrocks https://www.lesinrocks.com/2014/10/12/actualite/marais-devenu-sorte-disneyland-gay-11527955/ S’approprier un espace géographique déterminé pour être soi Mais plutôt que des bars gays dans un quartier, pourquoi ne pas rêver à un...

1er décembre 1988, le monde se lève contre le SIDA

Le monde entier mobilisé Placée sous l’égide de l’OMS, cette journée doit symboliser les actions des associations, des particuliers et des pouvoirs publics dans le cadre de la lutte contre le sida, partout à travers le monde. Plus de 700 manifestations diverses sont prévues aux quatre coins de la planète. Des présidents, des premiers ministres, des ministres de la santé et de hautes personnalités prévoient des déclarations sur les radios et les télés. Réunions, colloques et forums sont organisés pour réfléchir sur le droit, l’éthique, les progrès scientifiques, la recherche, les modifications de comportement, les soins de santé, les rapports entre le sida et les domaines sociaux, médicaux et sanitaires… Et la journée est enfin consacrée aussi aux malades et aux séropositifs, ainsi qu’au souvenir des milliers d’hommes et de femmes emportés par la maladie. Associations et médias en campagne Paris participe bien sûr à l’événement, qui coïncide peu ou prou au quatrième anniversaire de l’association Aides. Une manifestation gaie se tient à 18h au Champ-de-Mars, sous...

L’Egypte veut criminaliser l’homosexualité

Une loi quasi prête Alors que les droits des LGBT+ progressent dans le monde, Out Magazine rapporte que l'Égypte est en pourparlers cette semaine pour criminaliser l'homosexualité. Un député a présenté une loi anti-LGBT en cinq parties au Président du Parlement Ali Abdel Aal. Selon le quotidien The Egypt Independent, la loi a déjà reçu l'approbation de plusieurs députés, censés "être prêts à l'approuver". Une chasse aux sorcières Le projet de loi fait suite à un incident controversé du Music Park Festival du Caire le mois dernier. Des festivaliers ont été vus brandissant des drapeaux arc-en-ciel lors d'un concert de Mashrou Leila. Le groupe libanais dont le leader Hamed Sinno est ouvertement gay, a toujours été très actif sur les questions et la visibilité LGBT+ en Egypte tout au long de sa carrière. Après la mise en ligne des images de l'incident, l'Egypte a commencé une chasse aux sorcières massive contre la communauté LGBT+. Elle a arrêté des dizaines d'homosexuels, selon Rolling Stone. Alors que l'homosexualité n'est pas...

Taïwan a célébré la plus grande pride d’Asie

A la pointe des droits LGBT+ en Asie Le pays est pionnier en matière de droits pour les LGBT+. En mai dernier, dans une décision historique, la Cour constitutionnelle a en effet estimé qu’en affirmant qu’un contrat de mariage ne pouvait être conclu qu’entre un homme et une femme, le code civil « violait » les principes constitutionnels de liberté de mariage et d’égalité entre tous. Concrètement, la cour a donné deux ans au gouvernement pour mettre en oeuvre cette décision, c'est à dire autoriser le mariage de même sexe. Des politiques mobilisé-e-s Le combat pour le mariage pour tous s'est intensifié ces dernières années. En 2015, l’artiste et professeur français Jacques Picoux se donnait la mort à Taïpei, capitale de Taïwan. A la mort de son compagnon Tseng Ching-chao, après trente-cinq ans de vie commune, il s’était retrouvé privé de tout droit et chassé de leur appartement. L’événement avait suscité un vif sentiment et un sursaut de militantisme. Par ailleurs, la présidente Tsai Ing-wen, élue en 2016,...