genre fluide

Le sexe verni de mes ongles, haïku

  du haut de la tour de mon sexe emprisonné le saut d’une puce unique en mes genres les ongles peints de violet je sonne à sa porte une soumission entre deux pintes de Kro rouge à lèvres brut le regard en biais la musique assourdissante collants arrachés je la reconnais tatouée de rouge à lèvres ma tasse à café bistrot de motards empaquetés rose-bonbon mon pénis et moi un dessous de verre j’y dessine un clitoris pour changer la donne cheville fragile le soleil sur le ballon et sur mon vernis métro à l’aube - sous la barbe brune ma peau en métamorphose ticket validé enserré de doigts le cercle de mon demi ponctué de vernis laissant sur sa joue la marque du rouge à lèvres mon ami d’enfance  

« Féminin Masculin », la double identité de Zoé Weng Yu Tong (翁語彤)

Cela fait plaisir d’apprendre que Zoé Weng Yu Tong (翁語彤), une jeune artiste taïwanaise va présenter une exposition à Paris, d’autant plus que c’est une artiste qui se dit « genre fluide » et qui explore le thème de l’identité et l’expression de genre, ainsi que de leurs rapports avec les espaces urbains et les cultures qu’ils portent. Née en 1989, Zoé a une maîtrise en cinéma de la National Taiwan University of Arts (國立臺灣藝術大學). L’exposition s’appelle « Féminin Masculin ». Selon You Ren, le coordinateur de l’exposition, l’œuvre est réalisé dans la ville de Taïpei et Paris sur une base de « théorie queer ». Zoé a travaillé avec les photographes dans ces deux villes. Ces images montrent que l’identité de genre de Zoé change selon la ville dans laquelle elle vit. Ce projet est le fruit d’un parcours initiatique de ses recherches des liens entre la culture, la société et son identité de sexe. L’exposition aura aussi lieu prochainement à Taïpei. Je suis heureuse...