Inde

Ananda Devi, autrice polymorphe

Ethnologue de formation, traductrice de profession et autrice de confession, Ananda Devi est confrontée très rapidement à l’emploi de différentes langues : au cours de sa scolarité l’anglais et le français, qu’elle retiendra comme langue d’expression littéraire, le créole parlé sur l’île, mais aussi l’hindi et le telugu, langues de ses parents et ancêtres indiens. La société mauricienne est une société plurielle aux catégorisations complexes, et cette difficile multiplicité se retrouve dans les questionnements identitaires parsemant l’œuvre d’Ananda Devi. Dès l’âge de quinze ans, elle est récompensée de son talent en gagnant le concours d’écriture ORTF de Radio France Dès l’âge de quinze ans, elle est récompensée de son talent en gagnant le concours d’écriture ORTF de Radio France, ouvrant la voie aux nombreux prix ultérieurs dont elle se verra récompensée. Après avoir vécu quelques temps au Congo-Brazzaville, l’écrivaine polymorphe qui a écrit romans, nouvelles et recueils poétiques s’installe en Suisse, où elle vit depuis. Indian Tango est le premier roman qu’Ananda Devi situe en Inde. Paru en...
Abha Dawesar

Porte sur l’Inde : Abha Dawesar

Dans Babyji, best-seller publié en 2005, Abha Dawesar déploie la vie intime torturée de la jeune Anamika, adolescente indienne du Delhi des années 90. Anamika a seize ans, est la déléguée en chef de son école, excelle dans toutes les matières, notamment en physique, et possède une maturité exceptionnelle pour une jeune fille de son âge. Ses parents sont tous les deux fonctionnaires et vivent une vie tranquille ; ils relèvent de la classe moyenne et de la caste des brahmines, la plus élevée au sein de la hiérarchisation hindoue, qui renvoie à un statut sacerdotal. Anamika est pétrie des normes enserrant les identités produites par son milieu culturel, mais se retrouve aux prises avec ses sentiments transcendés par les hormones, les questionnements métaphysiques et ontologiques, et les premiers émois. Babyji est un roman d’apprentissage emportant les lectrices au gré de la danse complexe de la découverte, par Anamika, de l’amour, de la sexualité et de la vie En effet, juste après avoir lu le Kama Sutra...