lecture

Saint Salopard, le mystère Maurice Sachs

Dès que l’on commence la lecture de son livre, l’on se demande comment Barbara Israël va dévider l’écheveau de la vie de ce Saint Salopard, et nous montrer pourquoi, si c’est possible, il fut ce Grand Salop, ce Maurice Sachs, auteur de talent de Au Temps du Bœuf sur le Toit, entre autres ! Elle fait donc appel à ceux et celles qui l’ont côtoyé de près, Cocteau (… Nous étions de la ‘race des tantes’… L’Abbé Sachs, la traînée christique !), Chanel (CC, Cruelle Couleuvre), Max Jacob (J’avais 50 ans, tu en avais 20.), Jouhandeau (Votre corps suintait l’overdose d’une existence privée d’interdits.), André Gide (Vous n’avez eu de cesse d’aller au déshonneur comme d’autres vont à l’héroïsme.), Julien Green, sans oublier sa mère, apparemment pièce maîtresse de ce puzzle (… Chère maman, tu n’étais qu’une simple salope…) et Violette Leduc (Vous vous plaignez tout le temps… Votre masochisme m’exaspérait. MS à VL) qui n’arriva jamais à le voir tel qu’il était, un homo. Pouvoir...
Benoit Lapouge

La course au bonheur, histoire d’une vie gay de Benoît Lapouge

1967. J'ai tout juste quinze ans. Le mec, il traverse la rue, ni une ni deux il me saisit au col. Qu'est-ce que t'as à m'reluquer, espèce de pédé ! Et un coup de boule, un, pour arranger les choses. Ça commence fort. 2015. Tant d'images me reviennent. De Medhi, le tapin de la rue Saint-Anne, à Jean-Luc, coeur battant de ma vie, emporté par le sida ; leur histoire et la mienne s'entrechoquent. Avec en fil rouge une histoire gay. Histoire d'une émancipation, et de mille batailles. Je reviens de loin. « Je suis de ces générations qui ont fait émerger gays et lesbiennes comme personnages sociaux, non plus seulement confinés au champ clos des relations interpersonnelles qu’elles quelles soient, mais reconnus, enfin, politiques, réels, avec tout ce que cela a porté et portera encore d’innovations dans le champs social. » Et Benoît Lapouge, dans ce récit « de vie » nous raconte le parcours plus ou moins chaotique de sa Course au Bonheur. Comment peut-on écrire l’histoire d’une...