Mitterrand

1981 : la grande marche des homos, ancêtre de la gay pride

Avant même l’élection de François Mitterrand à l’Elysée, l’année 1981 est marquée par le premier défilé d’envergure, l’ancêtre des Gay Prides qui seront organisées par la suite. Le samedi 4 avril se tient à Paris la « Marche Nationale pour les Droits des Homosexuels et des Lesbiennes ». Cet événement est organisé par le CUARH, né en juillet 79, durant la première Université d’Eté Homosexuelle de Marseille. Alors que la gauche a enfin la possibilité d’arriver au pouvoir, la coordination a décidé de s’affirmer comme une force avec laquelle les politiques devront désormais compter. Une candidature homosexuelle a d’abord été envisagée, mais il se serait agi d’une simple opération médiatique, qui n’aurait pas obtenu les 500 parrainages requis. Le CUARH a donc finalement opté pour une démonstration publique, en appui à une lettre ouverte à tous les candidats et candidates. Les revendications sont claires : l’abrogation de l’article 331 aliéna 3 du Code Pénal ; l’extension à l’orientation sexuelle des lois contre le racisme ; la dissolution du groupe de...

La septième fonction du langage c’est de mourir de rire

Barthes et la camionnette ! Roland Barthes se fait renverser par une camionnette, ce 25 févier 1980. Il sortait d'un déjeuner avec le candidat François Mitterrand... A partir d'un fait historique, l'auteur échafaude une hypothétique enquête où se mêlent tous les grands philosophes, les politiques et autres figures de l'époque pour élucider cette énigme diablement intrigante jamais résolue ! Une enquête échevelée Quelle imagination possède ce Laurent Binet ! Il nous emmène dans un univers particulièrement pointu et élitiste (celui de la sémantique et des fonctions du langage, auquel Barthes a apporté sa pierre), en le transformant en terrain de jeux pour philosophes frappadingues (Michel Foucault en fétichiste SM...) en mal de reconnaissance, pour politiques aux dents acérées prêts à toutes les bassesses... et cela avec un entrain décapant et réjouissant ! L'enquête menée par un policier pas très intègre secondé par un prof de la fac alternative de Vincennes, à la fois éclaireur et souffre-douleur du commissaire de police, est des plus farfelues et multiplie les rebondissements les plus improbables... L'auteur crée...