PMA

La belle longueur d’avance de l’Australie sur la France pour les familles homoparentales

Nous sommes en 2018, la France commence seulement à envisager l’accès à la procréation médicalement assistée pour les couples de lesbiennes et les femmes célibataires dans le cadre de la révision des lois de bioéthique. En France, lorsqu’un enfant nait dans une famille homoparentale composée de deux lesbiennes, il n’a pas deux mamans. Cet enfant a légalement une seule maman, sa maman biologique. Pour être reconnu comme maman légalement, la deuxième maman doit tout d’abord épouser la maman biologique puis faire une demande d’adoption. Cela peut prendre de nombreux mois. La France est très en retard sur le sujet des familles homoparentales en comparaison à l’Australie. La France et l’Australie n’ont pas fait évoluer les droits des homosexuels et des familles homoparentales de la même manière. Certes l’Australie vient juste de voter le Mariage pour tous (décembre 2018) mais les familles homoparentales sont, elles, reconnues depuis plus de 10 ans. Evolution des droits des familles homoparentales en Australie En Australie, les couples homosexuels ont été reconnus comme couples...

Revue de presse : homoparentalité, les temps changent

L'homoparentalité est le « fait d'élever des enfants par un couple homosexuel » ou bien l'ensemble des situations dans lesquelles l'enfant a au moins l'un de ses deux parents qui se définit comme homosexuel ou lesbienne. Selon les opposants au mariage pour tous et naturellement à l’homoparentalité le désir d’enfants ne saurait être qu’hétérosexuel et à tout le moins réprimé tant l’intérêt de l’enfant serait compromis dans une famille homosexuelle. C’est contrariant pour les manifestants anti-homos mais l’homoparentalité est une réalité depuis de nombreuses années. Réalité parfois cachée ou déniée mais justement, c’est là que se situent les difficultés à résoudre. La légalisation du mariage pour les couples homosexuels et le vide juridique existant relance fort utilement le débat sur un problème qu’il va bien falloir résoudre notamment à l’occasion ou après les futures élections. Comment devenir parents ? Plusieurs possibilités, la PMA, la GPA, l’adoption ou la coparentalité. A chacun de choisir sa voie selon sa situation. La lecture des articles suivants permet utilement de faire le...
opinion publique

Sondages, évaluer par les chiffres ce que l’on ne parvient à formuler par les...

62% des Français-e-s sont défavorables à l’abrogation de la loi Taubira, ouvrant le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels. 65% souhaitent que cette loi soit maintenue par le-la prochain-e président-e de la république. 63% considèrent que les familles homoparentales constituent « une famille à part entière ». 59% sont pour l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes. 76% des électeurs-trices socialistes sont pour le maintien de cette loi, de même que pour la reconnaissance des enfants nés de mère porteuse à l’étranger (GPA). 54% des sympathisant-e-s du parti Les Républicains se montrent défavorables à l’abrogation de ladite loi, tandis que les partis Debout la France et Front National comptent chacun une minorité de 45% de sympathisant-e-s y étant opposé-e-s. Ainsi, 60% des sondé-e-s estiment par ailleurs que Marine Le Pen, présidente du Front National, demeure toujours hostile au maintien et à l’ouverture de droits aux couples homosexuels.  Des sondés favorables à davantage de droits pour les homos  Ces différentes...