revue de presse

Quand la musique est gay

Est-il aussi absurde de parler de musique gay que d’une eau minérale gay ou d’un beefsteak gay ? Eh bien non, une musique peut être gay, parce qu’elle parle d’amour homosexuel, de revendication identitaire, parce que son auteur l’est et a fait ou pas son coming out,  parce que l’interprète est une icône de la communauté LGBT. Donc pour des raisons diverses et variées la musique gay existe bien sans exclusive car elle peut naturellement être très appréciée par tous et pas forcément considérée comme une musique de pédé …Donc cliquez cliquez pour écouter ! Les chanteurs et chanteuses icônes gays. Un peu fou, un peu folle, excentrique et attachant Le panthéon gay, de Judy Garland à Madonna et Dalida en passant par Georges Michael et Elton John, tous ces artistes, gay ou pas, ont déclenché par les textes de leur chanson, leur physique et leurs interprétations une identification et une forte charge émotionnelle dans le public LGBT. Source : rts.ch https://www.rts.ch/info/culture/musiques/8306086-ces-chanteuses-et-chanteurs-mues-en-icones-gay.html La playlist est avancée ! Des chansons engagées, symboliques et revendicatrices, portées parfois par...

Les Gay Prides dans le monde : un marqueur politique

L’histoire est connue : la première gay pride sous le nom de « Christopher Street Liberation Parade » s’est déroulée à New York le 28 juin 1970 et avait pour objectif de protester suite à l’intervention violente de la police dans le bar le Stonewall Inn un an auparavant. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts et de nombreux pays, de nombreuses capitales, de nombreuses villes organisent, interdisent ou contrôlent sous des prétextes divers et variés l’organisation de cet évènement qui représente plus de choses qu’à son origine. Les Gay Prides sont tout à la fois un symbole de liberté, de revendications, de fête mais aussi d’envie de faire évoluer un ordre social, un état des mœurs, mais sont également un marqueur , un reflet d’une situation politique dans un pays donné. D’où des réactions d’opposition souvent violentes et disproportionnées à la nature de l’évènement lui-même. En simplifiant 3 types de situations existent : Les Gay Prides institutionnalisées et attendues comme une fête de l’année au même titre que les marchés...

Des vacances gays, les clés de la réussite

Mon corps et moi. Pas de vacances réussies sans une préparation mentale et physique. Le mental ça va, ça vient, le physique c’est du sérieux ça se prépare. Donc il faut « prendre le taureau par les cornes » et bien s’entraîner en amont dans sa salle de sport favorite. Mais une question bête : pourquoi les gays ont-ils des corps si musclés ? Source : SLATE http://www.slate.fr/story/109683/corps-gays-muscles Vous avez compris aimer son propre genre c’est se comparer, se mettre en concurrence et donc échanger en miroir. C’est aussi pour un homme affirmer sa virilité donc ses muscles. C’est également plus de chances de faire des rencontres. Maintenant des petits bourrelets et quelques kilos en trop peuvent aussi séduire et ont également leurs amateurs, donc pas d’angoisses. Comment choisir ? Vous êtes tout beau mais il faut choisir votre petit paradis sachant que San Francisco, Mikonos, et Saint Tropez ça suffit…Comment choisir ? SOURCE : MOMONDO http://www.momondo.fr/inspiration/vacances-gay/ Donc l’égalité des droits, l’état de l’opinion publique, le lit double ou pas, tout cela compte dans vos critères de choix. Et où partir ? SOURCE : CITYZEUM http://www.cityzeum.com/ar/destinations-gay-friendly SOURCE : MOMONDO http://www.momondo.fr/inspiration/destination-gay/ Alors… Buenos...

Homophobie dans le sport, une lutte à bras-le-corps

L’homophobie dans le sport perdure et pose un certain nombre de questions liées aux contradictions entre l’esprit sportif, les valeurs qu’il véhicule (tolérance, ouverture d’esprit, accueil des différences), et la réalité quotidienne sur le terrain ou dans les vestiaires du fait du comportement de certains joueurs et supporters. Les sports collectifs (football notamment) apparaissent plus homophobes que les sports individuels, ce qui semble logique du fait de l’effet de groupe mais non acceptable pour autant. Le coming-out d’un joueur, un jeune encore plus, y semble pratiquement impossible. Le langage utilisé au quotidien et même sur les réseaux est empreint d’une homophobie ordinaire « tafiole, pédale, tapette… » évidemment banalisée. En partant du principe que l’homo est celui qui fait perdre parce que supposé féminin. Il inquiète, déstabilise, dérange. L’équipe » fait corps » contre le pédé et même les bi ou les gays anonymes se ligueront contre lui pour ne pas prêter le flanc aux soupçons et risquer d’être exclus du groupe donc de l’équipe. Compter sur la solidarité est pratiquement...

Le web est-il mon chéri ?

Apple croit que chacun mérite une chance de s’épanouir dans un environnement exempt de stigmatisation et discrimination. Nous soutenons les efforts faits en faveur d’une meilleure acceptation, et non l’inverse. Cette déclaration de la firme à la pomme était l’une des premières à dénoncer la décision de l’administration américaine de revenir en arrière sur les droits des personnes transgenres. Le monde du web et ses prestations sont-ils gay-friendly ? Nés en Californie, initiés par des jeunes gens issus de milieux et d’origines géographiques et culturels extrêmement diversifiés, ayant appris et prenant plaisir à travailler en collaboration, l’univers et l’industrie du numérique semblent beaucoup plus tolérants et ouverts à l’acceptation des différences. Donc la réponse est sans nul doute affirmative. Lire à ce sujet "La Silicon Valley s’oppose de nouveau à l’administration Trump dans « la bataille des toilettes" (Source : Le Monde) http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/02/24/la-silicon-valley-s-oppose-de-nouveau-a-l-administration-trump-dans-la-bataille-des-toilettes_5084982_4408996.html "Les entreprises du Web s’affichent en faveur des LGBT et veulent le faire savoir" (Source : Le Monde) http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/03/11/les-entreprises-du-web-s-affichent-en-faveur-des-lgbt-et-veulent-le-faire-savoir_5092891_4408996.html Faire avancer une cause, défricher des terrains vierges cela reste dans les gênes de...

Transidentité : une constellation d’identités de genre

Il est temps de faire le point sur l’avancée des droits des personnes transgenres avec l’adoption récente par le parlement de la nouvelle loi « Justice du XXIe siècle ». Cette loi, en modifiant le code civil, ne prévoit pas un changement d'état civil fondé sur l'auto-détermination avec une procédure libre et gratuite en mairie mais elle n'obligera plus les personnes requérantes à fournir des attestations d'ordre médical lorsqu'elles feront leur demande auprès du tribunal de grande instance. Concernant le changement de prénom, il sera facilité puisque l'article 60 permettra désormais d'en faire la demande auprès d'un officier d'état civil. Les associations vont plus loin dans leurs revendications (voir articles) en réclamant un accès libre et gratuit au changement d’état civil sur simple demande de la personne (suppression des obligations de traitement hormonal et du recours aux expertises médicales). Il est également temps de constater l’évolution de la représentation sociale de la transidentité à travers les médias et heureusement aussi sur un plan moral et public. Même si tout...
Obama arc-en-ciel

Revue de presse : Obama care for us

Au revoir Barack et Michelle et merci Tout au long de ses deux mandats Barack Obama, son épouse Michèlle et même leurs deux filles Sasha et Malia ont démontré à la fois sur un plan personnel et dans le cadre de leurs fonctions pour Potus (President Of The United States) et Flotus (First Lady Of The United States) un vrai soutien des droits de la communauté LGBTI. Parfois avec retard, parfois avec des hésitations, mais globalement le bilan apparaît comme plus que positif surtout si l’on envisage l’arrivée de l’ère Donald Trump et ses premières décisions conservatrices. A ce sujet, lire l’enquête très complète publiée dans Yagg, Droits des LGBT Barack Obama a-t-il tenu ses promesses ? et qui couvre les années Obama : 2009-2010 : La fin du Don't Ask Don't Tell 2011-2012 : Le mariage pour tous, la condition d'un second mandat? 2013 : Le Defense of Marriage Act contesté 2014-2015 : D'avancée en avancée 2016 : Une dernière année marquée par la tuerie d'Orlando Dans le cadre des fonctions et des pouvoirs...
Têtu DILCRAH

Revue de presse : une homophobie politique, culturelle et ordinaire

Peu de nouvelles réjouissantes en cette fin d’année et de multiples raisons de s’interroger. Est-ce être gaucho-anarcho révolutionnaire que de constater que la droite qui semble revenir au pouvoir (et pourquoi pas, nous sommes dans une démocratie) y revient avec des mesures négatives ciblant les LGBT : suppression de subventions, impossibilité d’adoption plénière, remise en cause plus ou moins voilée du mariage ? Est-ce faire preuve de mauvais esprit que de constater que les LGBT sont particulièrement et terriblement discriminé-e-s dans certains pays de culture musulmane : poursuites judiciaires contre deux adolescentes qui s’embrassaient, test anal pour prouver l’homosexualité…rappel de la charia et des lapidations contre les homos ? Est-ce manquer d’humour que de ne pas rigoler aux blagues dégradantes de Cyril Hanouna dans son émission « Touche pas à mon poste » : du 2 au 30 novembre, le sujet de l’homosexualité a été abordé 42 fois sur C8 ? Une obsession. Heureusement des réactions existent, associatives ou institutionnelles. Permanentes de la part des associations car c’est leur...

Revue de presse : homoparentalité, les temps changent

L'homoparentalité est le « fait d'élever des enfants par un couple homosexuel » ou bien l'ensemble des situations dans lesquelles l'enfant a au moins l'un de ses deux parents qui se définit comme homosexuel ou lesbienne. Selon les opposants au mariage pour tous et naturellement à l’homoparentalité le désir d’enfants ne saurait être qu’hétérosexuel et à tout le moins réprimé tant l’intérêt de l’enfant serait compromis dans une famille homosexuelle. C’est contrariant pour les manifestants anti-homos mais l’homoparentalité est une réalité depuis de nombreuses années. Réalité parfois cachée ou déniée mais justement, c’est là que se situent les difficultés à résoudre. La légalisation du mariage pour les couples homosexuels et le vide juridique existant relance fort utilement le débat sur un problème qu’il va bien falloir résoudre notamment à l’occasion ou après les futures élections. Comment devenir parents ? Plusieurs possibilités, la PMA, la GPA, l’adoption ou la coparentalité. A chacun de choisir sa voie selon sa situation. La lecture des articles suivants permet utilement de faire le...