Salon du Livre Lesbien

Tout ce qui est à toi… de Sandra Scoppettone

L’autrice Sandra Scoppettone est née dans le New Jersey en 1936. Elle publie ses premiers romans policiers sous le pseudonyme de Jack Early, mais révèle finalement sa véritable identité lorsque sa série de romans policiers ayant pour héroïne Lauren Laurano, une détective privée lesbienne vivant à New York, rencontre le succès. Elle fait son coming out en 1970 et vit à Long Island avec sa compagne. Le roman Tout ce qui est à toi est construit comme un roman policier. Le travail de détective de Lauren y est décrit avec soin, tout comme la progression de son enquête. Les morts, les fausses pistes (parfois un peu trop nombreuses) et les révélations se succèdent avec un bon rythme qui permet au suspense de se maintenir, sans pour autant tomber dans l’exagération. Dès les premières pages de l’histoire, nous nous retrouvons plongé-e-s dans le début des années 1990, avec des cabines téléphoniques à chaque coin de rue et le démarrage d’Internet et de ses dangers. Pour autant, les violences...

Beignets de tomates vertes : Chroniques du sud des Etats-Unis

« Beignets de tomates vertes » fut publié en 1987 sous le titre « Fried green tomatoes at the Whistle Stop Cafe ». Ce roman est le plus célèbre des ouvrages écrits par Fannie Flagg, il connut dès sa parution un franc succès. Il figura pendant plus de six mois sur la liste des meilleures ventes du New York Times et son adaptation cinématographique valut à Fannie Flagg une nomination aux « Academy Awards ». « Beignets de tomates vertes » est un voyage dans le temps et l’espace, qui nous emmène dans le sud des Etats-Unis, région d’origine de l’autrice, entre les années 1920 et la fin des années 1980. La narratrice, Ninny Threadgoode, nous fait vivre à travers le récit qu’elle fait à son amie Evelyn, l’histoire de Whistle Stop, une petite ville de l’Alabama, perdue en bordure de chemin de fer. Ce sont, en fait, plusieurs histoires qui sont rapportées en parallèle dans ce roman. En point d’orgue, on trouve la romance entre...

Autrice plutôt qu’auteure : démystifier les histoires

Cette démarche s’inscrit dans un premier temps dans une dynamique de récupération d’un terme ayant été effacé au cours de l’Histoire, afin d’invisibiliser celles qu’il désigne, perçues comme des concurrentes menaçantes. En effet, le terme autrice, vient du latin auctor, auctrix, celui/celle qui crée. En 1581, la première occurrence de la traduction autrice au sens d’écrivaine accompagne l’émergence de l’imprimerie. L’intervention des femmes en art est intensifiée par le XVIIe siècle, qui voit l’éducation féminine se développer à une époque où être écrivain devient une profession à part entière. Dès lors, une nouvelle génération de femmes de lettres émerge et les salons littéraires, souvent présidés par des femmes, prennent alors tout leur essor. Cependant, le XVIIe siècle voit également naître la codification de la langue française. Richelieu crée en 1635 l’Académie française, composée uniquement d’hommes, dont la principale mission est de créer le premier dictionnaire unilingue de la langue française. La langue française est réformée, et ces changements sont institutionnalisés par les nouvelles règles et...

Renée Vivien, la muse aux violettes

« Muse aux violettes » ou « Sappho 1900 » : voilà deux des surnoms qui ont été donnés à Renée Vivien, poétesse du Parnasse oubliée, à la vie tragique et tumultueuse. Née en 1877 à Londres, elle meurt en 1909, à Paris, à 32 ans. Poétesse anglaise de langue française, son œuvre sera influencée par l’œuvre de Baudelaire et celle de Sappho. Sa vie mouvementée est partagée entre ses amantes, ses voyages et ses tentatives de suicide ; fantasque et fragile, elle célèbre dans ses vers l’amour pur et la beauté des femmes, mais sombre tout au long de sa vie dans l’alcool, la drogue et la dépression. Son amie Colette, après sa mort, qualifiera ainsi son œuvre : « l’œuvre de Renée habite une région de tristesse élevée, où les « amies » rêvent et pleurent autant qu’elles s’y enlacent. » Renée Vivien, de son vrai nom Pauline Mary Tarn, naît à Londres. Son éducation se fait entre différents pensionnats français et anglais....

Ananda Devi, autrice polymorphe

Ethnologue de formation, traductrice de profession et autrice de confession, Ananda Devi est confrontée très rapidement à l’emploi de différentes langues : au cours de sa scolarité l’anglais et le français, qu’elle retiendra comme langue d’expression littéraire, le créole parlé sur l’île, mais aussi l’hindi et le telugu, langues de ses parents et ancêtres indiens. La société mauricienne est une société plurielle aux catégorisations complexes, et cette difficile multiplicité se retrouve dans les questionnements identitaires parsemant l’œuvre d’Ananda Devi. Dès l’âge de quinze ans, elle est récompensée de son talent en gagnant le concours d’écriture ORTF de Radio France Dès l’âge de quinze ans, elle est récompensée de son talent en gagnant le concours d’écriture ORTF de Radio France, ouvrant la voie aux nombreux prix ultérieurs dont elle se verra récompensée. Après avoir vécu quelques temps au Congo-Brazzaville, l’écrivaine polymorphe qui a écrit romans, nouvelles et recueils poétiques s’installe en Suisse, où elle vit depuis. Indian Tango est le premier roman qu’Ananda Devi situe en Inde. Paru en...

Claudine à l’école, de Colette

Colette naît en 1873, meurt à Paris en 1954. Autrice reconnue de son vivant, elle joue au music-hall et sera aussi journaliste. Elle ne perdra jamais « son terrible accent bourguignon », sa passion pour les chats devient aussi légendaire que son mode de vie moderne et libéré des préjugés : Colette vit pleinement sa bisexualité. Elle dessine un personnage à son image dans la série des Claudine, publiée de 1900 à 1903 : Claudine est une jeune femme libre dans ses manières et dans ses sentiments. Claudine à l’école est le premier roman de Colette, signé par Willy son mari. Il s’agit d’une autofiction où Colette transparaît sous les traits de Claudine. Colette évoque ses années d’adolescente indomptable et rebelle, éprise de liberté et dont le corps s’éveille à la sensualité, le cœur à l’amour. Claudine a 15 ans, elle tombe amoureuse de Mlle Aimée, l’institutrice adjointe. Colette crée le personnage de la femme émancipée en brossant le portrait de l’écolière. L’action se déroule dans...

« Rubyfruit Jungle », du rire aux larmes

Rita Mae Brown est une autrice lesbienne, une féministe et une militante des droits des personnes LGBT. Dans les années soixante, elle se tourne vers la politique et participe notamment aux émeutes de Stonewall. Elle travaille pour l’Organisation Nationale des Femmes (N.O.W.) qu’elle quitte en 1970 en protestation contre la volonté affichée de la présidente de se distancier des organisations lesbiennes. Elle s’engage alors dans la lutte contre l’exclusion des lesbiennes dans le mouvement féministe. Pour l’anecdote, Rita Mae Brown fut la compagne de Martina Navratilova et celle de Fanny Flagg, l’autrice de Beignets de Tomates Vertes. En 1973, elle publie Rubyfruit Jungle, un roman partiellement autobiographique. Rubyfruit Jungle est un livre à la fois émouvant et plein d’humour. On y passe du rire aux larmes en quelques pages Rubyfruit Jungle retrace l’histoire de Molly Bolt, la fille adoptive d’un couple vivant dans la misère, dans le sud des Etats-Unis. En dépit d’un départ dans la vie qui semble ne lui laisser aucune chance, Molly utilise...
Sappho

Sappho, poétesse de l’antiquité, notre ancêtre

Elle naît à Lesbos et vit à Mytilène au VIIe siècle avant notre ère. Née dans une famille marchande aisée, elle instruit la jeunesse dorée au chant poétique et dit son amour pour une jeune femme dans certains poèmes. Elle aurait participé à un complot contre le tyran et doit s’exiler de Mytilène : elle se réfugie en Sicile où elle poursuit son œuvre et reprend son enseignement. Confondue avec une Sappho courtisane née à Erése, elle tombe amoureuse du jeune Phaon alors qu’elle est à l’âge mûr. Cet amour n’est pas réciproque et de désespoir Sappho se précipite depuis le Leucade dans la mer : elle disparaît ainsi sans laisser de trace mais son suicide entre dans la légende. Il se pare d’une dimension romantique et absolue qui traverse les siècles et accompagne la gloire de la poétesse. Le talent de Sappho sera reconnu dès l’Antiquité : son poème qui saisit l’instant où la vie se retire à la vue de l’être aimé a inspiré...

Porte sur l’Inde : Ismat Chughtai

Considérée comme l'enfant terrible de la littérature ourdoue, nombre des textes de Ismat Chughtai furent bannis en Asie du Sud, en ce que leurs contenus féministes et réformateurs offensèrent les conservateurs et leurs idéologies. Sa nouvelle la plus illustre, Lihaaf, traduite en anglais sous le titre de The Quilt, la couette (au sens d'édredon), est publiée en 1942 dans le journal littéraire ourdou Adab-i-Latif. Peu de temps après, de nombreuses lettres courroucées sont envoyées à la rédaction du journal, accusant l'histoire de blasphème. Ismat Chughtai et sa nouvelle sont donc convoquées devant la justice de Lahore (actuel Pakistan) en 1946, et doivent répondre aux charges d'obscénité leur étant opposées. Ismat Chughtai choisit de contester le chef d'accusation plutôt que de s'excuser, et elle remporte le procès, dans la mesure où rien dans le texte ne fait de référence explicite à l'homoérotisme ; la nouvelle n'est donc pas obscène... Lihaaf narre l'histoire de la vie de la Begum Jaan, qui, à l'époque féodale, est mariée à un...