Trump

A New York, chez Mister Biggs

Sur l'élection de Monsieur Trump, j'ai fait ce que beaucoup ont dit qu'ils feraient (mais n'ont pas vraiment fait) : j'ai quitté les États-Unis et j’ai déménagé en France. C'était un peu plus facile pour moi en tout cas car j'ai un mari irlandais qui peut maintenant travailler entre Paris, Londres et New York. Je suis écrivain. La transition vers nos nouvelles vies a été parfois difficile, souvent hilarante, de temps en temps déconcertante et toujours amusante. Les États-Unis ou New York ne m’ont pas (trop) manqué... sauf un endroit : Mister Biggs, au coin de la 10e Avenue et de la 43e rue. Mister Bigg’s ne semble pas avoir d’équivalent à Paris. Je ne sais pas pourquoi... Repaire du week-end Il y a longtemps, c'était notre repaire du week-end. Nous avons toujours eu la table du coin, de sorte que nous pouvions boire, manger, visiter avec des amis, et observer les événements en permanence véritablement étranges de notre quartier de Hells Kitchen : une élégante jeune femme...
Obama arc-en-ciel

Revue de presse : Obama care for us

Au revoir Barack et Michelle et merci Tout au long de ses deux mandats Barack Obama, son épouse Michèlle et même leurs deux filles Sasha et Malia ont démontré à la fois sur un plan personnel et dans le cadre de leurs fonctions pour Potus (President Of The United States) et Flotus (First Lady Of The United States) un vrai soutien des droits de la communauté LGBTI. Parfois avec retard, parfois avec des hésitations, mais globalement le bilan apparaît comme plus que positif surtout si l’on envisage l’arrivée de l’ère Donald Trump et ses premières décisions conservatrices. A ce sujet, lire l’enquête très complète publiée dans Yagg, Droits des LGBT Barack Obama a-t-il tenu ses promesses ? et qui couvre les années Obama : 2009-2010 : La fin du Don't Ask Don't Tell 2011-2012 : Le mariage pour tous, la condition d'un second mandat? 2013 : Le Defense of Marriage Act contesté 2014-2015 : D'avancée en avancée 2016 : Une dernière année marquée par la tuerie d'Orlando Dans le cadre des fonctions et des pouvoirs...

Un sacré mal de Trump

Mercredi 9 novembre, réveil 6h55, l'excitation d'un matin un peu spécial : enfin du neuf dans la routine. Aujourd'hui est-ce que j'écoute le Patrick Cohen habituel du matin, ou, suprême audace, décidé-je d'allumer la télé ? Le jeu en vaut bien la chandelle, même si au fond de moi la petite voix me dit que le résultat va être ennuyeux, torché rapidement. Hillary présidente. Une femme présidente, le sens de l'histoire. Le sens de MON histoire. Des droits LGBT qui avancent. Mais j'avoue que c'est pas vraiment ça qui me passe par l'esprit. Je pense plutôt, un chouia honteusement, une continuité ennuyeuse. J'allume la télé et je lance d'abord BFM TV par automatisme embarrassé, après m'être rappelé qu'iTélé c'est mort, muerto. Je regardais à une époque comme tout le monde, mais tout le monde a oublié. Puis je me souviens qu'il y a maintenant le France Info de la télé. En regardant cette chaîne, je me dis benoîtement, que je ne suis pas au service du Grand capitalisme ou du Grand...