Orlando, ou comment hermaphrodisme et réincarnation se rencontrent

« Orlando » relate le destin d’un individu qui a une multitude d’espoirs d’existences et à qui l’autrice offre la possibilité de les vivre sans modération et sous aucune condition, sinon celle, inconsciente pour le protagoniste, de les vivre aussi naturellement que possible. Ainsi Orlando a l’occasion de rêver ses vies jusqu’au point de vivre ses rêves. Et puisque l’âme humaine abrite à différents moments différentes personnalités, Orlando, ne faisant pas exception à cette règle, vivra au gré de la multitude de Moi qui le constituent – le Moi belliqueux, le Moi voyageur et le Moi poète, entre autres. Certains de ces Moi font des compromis et passent divers accords entre eux, sous la direction du Moi Chef, conscient, prédominant et souhaitant être l’unique ; une sorte de résumé de l’ensemble de ses personnalités. Orlando est tout d’abord un jeune Lord comblé d’honneurs, issu d’une longue lignée qui accède à la Cour de Greenwich à l’initiative de la reine Elisabeth Ire, dont il est le...

« Rubyfruit Jungle », du rire aux larmes

Rita Mae Brown est une autrice lesbienne, une féministe et une militante des droits des personnes LGBT. Dans les années soixante, elle se tourne vers la politique et participe notamment aux émeutes de Stonewall. Elle travaille pour l’Organisation Nationale des Femmes (N.O.W.) qu’elle quitte en 1970 en protestation contre la volonté affichée de la présidente de se distancier des organisations lesbiennes. Elle s’engage alors dans la lutte contre l’exclusion des lesbiennes dans le mouvement féministe. Pour l’anecdote, Rita Mae Brown fut la compagne de Martina Navratilova et celle de Fanny Flagg, l’autrice de Beignets de Tomates Vertes. En 1973, elle publie Rubyfruit Jungle, un roman partiellement autobiographique. Rubyfruit Jungle est un livre à la fois émouvant et plein d’humour. On y passe du rire aux larmes en quelques pages Rubyfruit Jungle retrace l’histoire de Molly Bolt, la fille adoptive d’un couple vivant dans la misère, dans le sud des Etats-Unis. En dépit d’un départ dans la vie qui semble ne lui laisser aucune chance, Molly utilise...

Albert le magnifique, de Brigitte Benkemoun

Brigitte Benkemoun découvre sur les stèles du Mémorial de la Shoa, le nom de son arrière grand-oncle, sauf que ce dernier a changé de patronyme... Voici un livre extraordinaire qui prouve d'une belle manière combien connaitre ses racines est primordiale pour chacun d'entre nous. Comme envoûtée par ce qu'on pourrait qualifier d'obsession, ou tout au moins de fascination, l'auteure va reconstituer après de nombreuses recherches, des rencontres improbables, le parcours de cet homme né au 19ème siècle en Tunisie, dans une famille de commerçants ; il s'émancipe en traversant la Méditerranéenne, s'installe en France, vit la Première guerre mondiale... Peu à peu, Brigitte Benkémoun perçoit la spécificité de l'identité de cet ancêtre "adopté" par son compagnon, avant d'être dénoncé puis d'être déporté pendant la Seconde Guerre Mondiale. Exhumant la mémoire d'Albert, entre culture et traditions juives, elle lui rend le plus bel hommage en révélant avec une bienveillance admirable et chaleureuse la vraie nature de cet arrière grand-oncle qui nous charme comme un portrait fané de la Belle Epoque, où l'on reconnait des...

Pride, chroniques de la révolution gay

Érik Rémès est journaliste depuis les années 80, psychologue au sein d’ateliers d’expressions artistiques d’adolescents psychotiques, autistes ou trisomiques, auteur de livres — Je bande donc je suis, Serial Fucker, journal d’un barebaker —, d’essais dès les années 1999, et sexologue. … 1992-2005, le projet de présenter un panorama tout à la fois parcellaire et exhaustif de la communauté gay, rendre compte d’une tranche d’histoire individuelle et collective riche et forte, peut-être la plus riche de l’histoire de la communauté gay…  Possible ? … Aujourd’hui, en 2017, la plupart de nos revendications ont été reconnues et la communauté gay est tombée dans une morbide léthargie. Même le marais gay, quartier historique de la communauté est en train de sombrer, vendu au grand capital. Le dormeur doit se réveiller. Certains de ses textes, de 1992 à 2005, sont regroupés dans Pride, selon douze thèmes : visibilité, communauté, mariage, homoparentalité, homophobie, hétérophobie, politique, homonormativité, subversion, drogue, sexe, sida, prévention, bareback, années sida. Ils ont été publiés dans des...

Armistead Maupin : une étoile dans notre ciel !

Armistead : toujours bienveillant Toujours bienveillant, de bonne humeur et l'œil qui frise, Maupin semble être un bon gros nounours qui pourrait facilement nous consoler de nos chagrins d'amour et nous donner de bons conseils. L'expérience de la vie. On sent qu'il l'a acquise mais qu'il n'en tire aucun orgueil... Et pourtant que de chemins parcourus pour atteindre ce statut enviable... Un jeune Américain pur jus qui devient... lui-même ! Pour le découvrir, il faut lire l'autobiographie qui vient d'être traduite en langue française et qui parait sous le titre un peu lisse de Mon autre famille. Né en Caroline du Nord, dans une famille ultra-républicaine, Armistead vit ses premières années entre un père très réactionnaire et une mère fantasque. Il y a, heureusement, sa grand-mère qui lui apprend les vertus de la différence. Peu enclin à se démarquer de cette emprise familiale, le jeune Maupin adopte l'idéologie républicaine sans broncher. Il débute des études de droit, mais les abandonne. Il s'engage pour rejoindre les troupes américaines au Vietnam en...

C’est un beau roman, c’est une belle histoire !

Call me by your name, le meilleur film de l'année Dans quelques jours, vous risquez d'être assailli par les promos, infos, photos, et vidéos, dédiés à la sortie du film Call me by your name, réalisé par Luca Guadagnino, dont la bande annonce envahit déjà les réseaux sociaux. Cette super production présentée au Festival de Sundance, à Berlin a remporte le Grand Prix du Festival Chéries-Chéris 2017. C'est pour le journal anglais The Guardian le meilleur film de l'année 2017 ! Rien que ca ! Il faut dire que les deux acteurs principaux sont craquants... https://youtu.be/HKLbnoPdTyg Un roman inoubliable paru en 2007 Mais bien avant que le film fasse le buzz, il y eut un roman américain de André Aciman, édité en 2007 par les éditions de l'Olivier sous le titre Plus tard ou jamais ! Ça a été pour moi comme pour beaucoup de lecteurs, un vrai coup de cœur. L'histoire se déroule en Italie, au bord de la mer dans une époque indéfinie (mais qui n'est pas la...

M. Ripley est de retour

Comble du luxe (car c'en est un pour les aficionados de la reine du polar psychologique dont je suis), utiliser en couverture les visuels à base de dessins très stylisés, sur aplats de couleurs vives. Mais autant vous le dire tout de suite, le seul, le vrai, le grand roman de la série (quatre livres), c'est le premier, j'ai nommé Le talentueux M. Ripley ! L'intrigue (géniale, extraordinaire….) a fait l'objet de plusieurs adaptations cinématographiques dont une en France, avec Plein Soleil. Porté à l'écran par René Clément à la fin des années 60, avec Alain Delon et Maurice Ronet en tête d'affiche, le film est construit sur une intrigue différente du livre, ou plutôt, le long-métrage démarre à un moment clé qui intervient dans le livre beaucoup plus tard. Mais le résultat reste époustouflant et le suspense est à son comble, porté par un Delon solaire, inquiétant, malsain au possible. Autre scénario pour Le Talentueux M. Ripley, tourné par Anthony Menghella au début des années 2000...

Le zizi des mots, la suite

Enfin ! le second tome de ce petit délice de 48 pages que fut le Zizi des mots numéro un, où l’on redécouvrait avec humour à quel point notre langue bipolaire (!) est sexiste. Les deux compères Élisabeth Brami pour le texte et Fred L. pour les illustrations soulignent à nouveau cet « affront ». Page de gauche, un dessin et le nom masculin d’un homme, je n’ose pas dire d’un humain ! qui caractérise un travail sérieux, important, ou une fonction indispensable. Page de droite, et là nous sommes dans l’inverse d’un magazine commercial, une chose au féminin donc, que des choses, que du féminin… du « machin » comme ils disent. Un loupiot, une loupiote, un matelot, une matelote… C’est aussi rageant que drôle, mais instructif ! Aussi pour former les « loupiot.es ». Éditions Talents Hauts - 13 € - ISBN 9782362661877. Ce livre est soutenu par Amnesty International : Réfléchir aux sens des mots pour lutter contre les discriminations.

Rendez-vous à Positano

Si l’on peut parler d’un livre comme l’on dit musique baroque, alors, ce livre l’est. Chaque image de ce merveilleux village de Positano, lieu des longs crépuscules, au sud de Naples, s’accompagne de l’odeur mélodieuse des jasmins, de musique, celle de l’orage, du vent, et de Wilhelm Kempff jouant du piano dans l’église, en haut de la montagne, de l’élégance des mouvements de ses habitants montants ses escaliers escarpés, et de ses deux héroïnes, Goliarda Sapienza, l’auteure de Rendez-vous à Positano, et de Erica, l’amie. C’est la fin du fascisme. Les discussions éthérées, hors de tout, du monde, le long chemin d’une rencontre amicale, celle d’une grande bourgeoise riche, Erica, Son pas captivait tous les regards quand elle descendait les quelques marches qui menaient au rivage… Mais cette femme : Depuis quelques années j’évite la véritable amitié, le véritable engagement, y compris en amour, et voilà que ce besoin que j’ai essayé d’étouffer m’a poussée à te rechercher. On n’y échappe pas. Et même si cette amitié...